23/08/2017

Accessible en bateau et, mieux encore, en avion (25 minutes de pure magie), l'île des Pins, Kunié, comme l’appellent ses habitants, dessine très à-propos une silhouette de coquillage au cœur d’un paysage turquoise et corallien. Cette destination incontournable, fer de lance du tourisme calédonien, est prisée pour la beauté de ses baies nacrées, avec leurs plages de sable blanc et l’extraordinaire biodiversité qui s’épanouit dans leurs eaux tièdes.

Kuto, Kanumera, Upi, Koroxu… Autant de noms qui seront bien vite pour vous synonymes de sable chaud entre les orteils, du souffle des alizées sur votre peau et de l’ombre clémentes des palmiers. De la baie d’Oro, tout aussi sublime, empruntez la rivière de sable à marée basse afin de rejoindre un des lieux mythiques de l’île : la piscine naturelle. L’eau de mer s’est ici taillé une entrée dans la roche et dessine à même le sable un splendide lieu de baignade.

Apprenti Robinson en quête d’aventures ? Lancez-vous à la conquête d’un îlot désert, des forêts majestueuses, du pic N’ga — point culminant de l’île —, ou encore des grottes mystérieuses dissimulées au cœur de la végétation. Si vous être plutôt amateur de culture, offrez-vous un émouvant voyage dans le passé : le bagne qui accueillait au XIXe siècle les insurgés de la Commune de Paris déportés en Nouvelle-Calédonie est aujourd’hui en ruines, envahi par la végétation. Un profond sentiment de recueillement et une étrange majesté imprègnent encore les lieux.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.