Côte ouest

27/08/2017

Première étape entre La Foa et Bourail pour découvrir l’héritage pénitentiaire de la Nouvelle-Calédonie. Le fort de Téremba, à Moindou, fut l’un des principaux témoins de l’époque coloniale et des déportations françaises. Le contraste entre les austères cellules des bagnards et la beauté de la nature environnante y est saisissant.

Arrivé à Bourail, rurale et agricole, ce sont plutôt les richesses balnéaires aux alentours de la ville qui attirent le visiteur… et les tortues ! Ces dernières parcourent des milliers de kilomètres pour venir pondre ici et donnent leur nom à l’un des petits coins de paradis qui jalonnent le sublime sentier des Trois Baies. Ne manquez pas celle de la Roche percée qui serait, selon la croyance kanake, la porte d’entrée du royaume sous-marin des morts.

Poursuivez votre route vers le nord jusqu’au Far West calédonien : entre Poya et Koumac s’étendent à perte de vue de grandes exploitations agricoles, territoire des stockmen, les cowboys locaux. Ici, les plaines herbeuses parsemées de niaoulis vibrent au rythme de la vie broussarde. Le littoral aussi change de visage et se pare de mangroves qui lui donnent des airs plus sauvages. C’est ici que vous pourrez admirer le Cœur de Voh, rendu célèbre par les clichés de Yann Arthus-Bertrand.

Enfin, à la pointe nord de la Grande Terre, au riche patrimoine minier et aux fonds marins sans pareil, vous avez rendez-vous avec le calme et le dépaysement. 

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.