Nos coups de cœur dans le Sud et dans le Centre-Est

05/02/2016

Røros 

C’est au minerai de cuivre que Røros doit sa soudaine prospérité. Perdue sur le plateau du Sør-Trøndelag, balayée par des vents glacés, elle est demeurée telle qu’elle fut créée au xviie siècle et ce jusqu’à la fermeture des équipements en 1977. Au contraire d’autres villes minières du monde entier, elle a été construite avec un soin particulier par des artisans habiles venus entre autres d’Allemagne, du Danemark ou de Suède. Quelques bâtiments de bois, serrés les uns contre les autres, constituent le quartier des mineurs et font preuve d’une inventivité réelle. Grâce à cette singularité, la ville a été inscrite sur la liste du patrimoine de l’UNESCO.

remontée du canal du Télémark

Éden des pêcheurs, des randonneurs, des skieurs mais aussi des botanistes, le Télémark est une région très appréciée des citadins venus d’Oslo. Elle n’en a pas moins conservé son authenticité en dépit d’un tissu industriel conséquent. Le berceau du ski de randonnée qui porte son nom, est traversé par un canal qui part de la mer pour s’enfoncer dans les montagnes sur un parcours de 105 km. Le canal construit à la fin du XIXe siècle sans machine constitue un ouvrage d’art exceptionnel, véritable tremplin pour le développement économique, minier et industriel de la région. Vous pourrez apprécier la lente progression de votre bateau au cœur de paysages changeants.

Gaustatoppen

À l’instar du Cervin en Suisse, le Gaustatoppen (1 883 m) est un symbole de la montagne parfaite. Sa silhouette trapue et fière à la fois en fait l’une des plus belles montagnes de Norvège. C’est aussi son point culminant. Au cœur des Alpes scandinaves, le sommet se gagne par le sentier historique des Saboteurs, des résistants de la Seconde guerre mondiale qui empruntèrent ce chemin pour mener une action décisive sur l’issue de la guerre : la destruction de l’usine allemande d’eau lourde. Plus on s’élève, plus la vue se dégage sur le vaste plateau d’Hardangervidda.

Kristiansand

Sur la côte sud qui relie Oslo à Stavanger, un défilé de stations et villes balnéaires que l’on nomme "villes blanches" est à découvrir. Parmi elles, Kristiansand aux plages superbes. Refondée à la Renaissance, la ville mérite un détour pour son festival de musique rock en juillet et son musée d’habitat traditionnel de Vest-Agder. La route du littoral réserve de jolies surprises : le saumon de Mandal, l’écomusée de Sjolinstad, le cap de Lindesnes, le point le plus méridional de la Norvège.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.