La vallée de Gudbransdal

07/02/2016

Montagnes, vallées, lacs, tourbières, collines qui font le dos rond… Les paysages des provinces de l’est inspirent une image contrastée de la Norvège. La vaste vallée de Gudbrandsdal constituée de piémonts aux doux reliefs pourrait être la patrie d’Heidi, si elle n’était celle de Peer Gynt d’Henrik Ibsen. Il y décrit avec un amour sensible la nature prolixe mais rude, les caractères autochtones façonnés par cette nature. Partout, se lisent encore aujourd’hui les signes de ce pouvoir de séduction : les nombreux sentiers balisés vous emmènent sur les traces du héros national.

L’un des charmes de la région réside dans ses vastes lacs, les plus étendus du pays. Occupant des sites d’altitude ou cernés comme à Mjøsa par les terres agricoles, ils semblent magnifier le paysage qui se reflète dans leurs eaux limpides.

Plus haut, les sillons profonds des vallées bordées de hauts sommets lui donnent en revanche un air alpin. Villages accrochés aux pentes, végétation variant avec l’altitude, prairies d’alpages, rochers et neiges éternelles, rien ne manque. La région est le paradis des amateurs d’alpinisme, de randonnée ou de ski, fière d’avoir accueilli à Lillehammer les Jeux Olympiques d’hiver en 1994

Le plus Comptoir des Voyages

Faire un safari au bœuf musqué. 

Nous on adore

Randonner dans les massifs de Jotunheimen, Dovrefjell et Rondane.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.