Nos petits secrets en Vénétie et en Emilie Romagne

09/07/2014

SAN MARINO

À l’image de Monaco ou du Vatican, San Marino est une minuscule enclave indépendante (61 km2) au cœur de l’Emilie-Romagne. Ses origines remontent à l’époque de Dioclétien. La légende raconte qu’un tailleur de pierre d’origine dalmate, Marin, s’y installa pour échapper aux persécutions contre les chrétiens. Formée de neuf châteaux, cette république de poche vaut le détour pour sa situation perchée, offrant de beaux panoramas sur la côte adriatique et les vallées du Montefeltro. Le centre historique de San Marino se trouve sur les pentes du mont Titan. Trois tours médiévales sont le symbole de la petite république. On y accède à pied par des ruelles commerçantes et très touristiques.

RAVENNE ET FERRARE

Capitale de l’Empire Romain d’Occident au Ve siècle puis de l’Italie byzantine au VIIIe siècle, Ravenne est l’un des trésors d’Emilie-Romagne. Dépaysement garanti dans cette cité bordant l’Adriatique, classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Ses somptueuses mosaïques, ses mausolées, sa basilique paléochrétienne sont exceptionnels. Dante ne s’était pas trompé en situant l'entrée du paradis près de Ravenne ! À Ferrare, c’est la puissante dynastie d’Este qui a donné à la ville son unité architecturale et administrative. Entouré de murs d’enceinte en brique rouge, son centre historique illustre tout le génie du Moyen-Age avec l’emblématique cathédrale romane agrandie en style gothique. Ferrare a aussi été fortement marquée par la Renaissance dont le style se retrouve dans de très beaux palais, à découvrir tout en s’imprégnant de l’atmosphère de la ville qui a inspiré des écrivains célèbres comme Giorgio Bassani.

LES CHÂTEAUX MÉDIÉVAUX D'ÉMILIE-ROMAGNE

De nombreux châteaux et forteresses ponctuent la campagne entre Parme et Piacenza. Ils constituaient l’ancien Duché de Parme, créé par le cardinal Alexandre Farnese pour son fils naturel, Pier Luigi. Très bien conservés, ces édifices illustrent à merveille l’opulence des grandes familles qui ont marqué l’histoire de la péninsule. Parmi les plus impressionnants, le spectaculaire palais royal de Colorno, véritable "Versailles" parmesan, le château de Montechiarugolo, avec sa vue panoramique sur le Val d’Enza, la forteresse de Bardi accrochée aux roches de l’Apennin ou encore le château de Felino, localité très réputée … pour ses saucissons !

BUSSETO

Situé dans la province de Parme, ce petit bourg médiéval est la ville natale de Giuseppe Verdi. Pour être exact, le maestro est né dans le hameau voisin de Roncole. Mais c’est à Busseto qu’il achètera le palais Orlandi en 1845. Il y vivra quelques années avec sa seconde femme, la soprano Giuseppina Strepponi. Encore habité par les héritiers du compositeur, le palais, renommé villa Verdi, est ouvert au public. L’agencement des pièces a été maintenu à l’identique, notamment sa chambre avec son écritoire et son pianoforte. D’autres sites liés à Verdi peuvent également être visités dont sa maison natale. Ne manquez pas le musée de la villa Pallavicino, ravissante delizia entourée d’eau, dédiée aux 27 opéras de Verdi.

Retour haut