5 conseils pour se fondre dans le décor

10/06/2014

1
METTEZ-VOUS À LA PASTA, UN ART DE VIVRE À L’ITALIENNE !

Les pâtes font, depuis le Moyen Âge, partie du patrimoine culturel du pays, qui en fabriquerait aujourd’hui plus de 300 sortes ! Et comme il existe des centaines de façons de les cuisiner, on peut passer une vie entière à les découvrir… On distingue les pâtes sèches (semoule de blé dur et eau, travaillées en mode semi-artisanal ou très industriel) et les pâtes fraîches, dont les farcies (semoule de blé tendre et œufs, de préparation industrielle, artisanale ou à la maison). Les pâtes fraîches restent surtout prédominantes au nord de l’Italie, dans les trattorias, restaurants et dans les foyers. Dans ce cas, on parle de "pasta fatta in casa" et leur recette se transmet de mamma en mamma !  Dans un menu italien, si l’on débute par les antipasti (hors d’œuvre), ce sont les pâtes qui s’arrogent l’appellation "il primo". Ensuite, viendra "il secondo", c'est-à-dire le plat de viande, volaille ou poisson. 

2
APPRENEZ À COMMANDER UN CAFFÈ (ET OUBLIEZ LE CAFÉ)!

En Italie, le caffè est toujours bon, même sur l’autoroute ! Le secret de cette magie ? Les grains sont torréfiés sur l’instant, moulus très fins et passés dans une machine de qualité (Illy, Bialetti, Lavazza, etc). Résultat, le caffè est tellement concentré et délicieux qu’on peut parler de nectar !  Le matin, on le boit en deux gorgées, debout au comptoir, seul, sans traîner pour discutailler, et c’est forcément un expresso, pas la peine de préciser. On peut choisir la variante cappuccino, "avec la mousse de lait montée si ferme que ça fait comme un petit oreiller pour le sucre", comme dit une de nos amies poète… Le choix est vaste, entre ristretto, macchiato (littéralement "taché" à cause du lait mousseux sur lequel un petit cœur sera dessiné !), marocchino, caffè al vetro, corretto (avec de la grappa) etc. Le caffè est resté très démocratique et se vend même en plein centre de Rome ou de Milan à environ un euro. Il faut savoir que plus on descend vers le sud, plus il est serré. Mais si vous préférez le caffè allongé, demandez un "lungo" ou un "americano". Après un repas au restaurant, on peut prendre un caffè, et là encore, les Italiens le boivent souvent debout au bar, au moment de payer l’addition.

3
NE MANQUEZ PAS LE RITUEL DE L’APÉRITIF

Cette tradition, très ancrée à Milan, l’est aussi à Turin, à Vérone et un peu partout dans le nord de l’Italie. Il s’agit d’une sorte de  "happy hour" qui démarre vers 19h et peut se poursuivre très tard dans la soirée… Pour un prix un peu supérieur à celui d’un verre seul, on a accès à un buffet à volonté très bien garni : pizza, tramezzini, pâtes, olives, gressins, fromages… On est très loin de nos chips et cacahuètes ! L’ambiance est super, surtout le vendredi soir.

4
SORTEZ VOS HABITS DE LUMIÈRE POUR LA PASSEGGIATA !

La tradition de la passeggiata est restée très ancrée en Italie. Entre 18h et 20h, les rues se remplissent d'une foule extraordinaire qui monte et descend la rue en un rituel immuable consistant à se faire voir, paré de vêtements à la dernière mode, tout en échangeant les dernières nouvelles et en se dévisageant. Les Italiens aiment se balader en famille ou entre amis, pour bavarder et saluer leurs connaissances. Les hommes marchent souvent bras dessus, bras dessous, témoignage de leur amitié. Pensez donc à prendre une tenue un peu "chic" si vous ne voulez pas (trop) avoir l’air d’un touriste…

5
DANS LES MONUMENTS RELIGIEUX, PORTEZ UNE TENUE CORRECTE

Cela va de soi, mais ce n’est jamais inutile de le rappeler. Berceau du catholicisme, l’Italie reste très attachée aux traditions religieuses. Avant d’entrer dans une église, faites preuve de discrétion, baissez d’un ton, éteignez vos téléphones portables, couvrez-vous les épaules et évitez shorts, marcels et autres mini-jupes. De toute façon, si vous ne le faites pas, l’entrée dans l’église vous sera refusée.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.