Votre valise pour l'Ouest americain

26/07/2014

J’EMPORTE…

Notre conseil, c’est avant tout de voyager léger et confortable. S’il manque quelque chose, on trouve assez facilement sur place. On est aussi limité par le poids des bagages et leur nombre si on loue une voiture, la place dans le coffre étant limitée. N’oubliez pas votre maillot de bain et sandales à bandes velcro pour marcher sur les rochers en bord de mer. Si vous pensez sortir le soir, munissez-vous d’une tenue un peu habillée pour les beaux restos ou les spectacles pour vous fondre dans la foule. Crème solaire, répulsif anti-moustique peuvent être bien utiles ainsi que des petits pansements contre les ampoules si vous pensez faire de la marche. Si vous êtes sous traitement médical, emportez une copie des ordonnances et surtout n’entreposez pas vos médicaments dans vos bagages enregistrés en soute, à l’inverse de votre beau couteau suisse pour les pique-niques (sinon il sera confisqué) !

JE RAPPORTE… 

Souvenez-vous que certains états n’appliquent pas de taxes de vente aux vêtements et chaussures (Massachusetts, Minnesota, Pennsylvanie, Vermont), parfois à condition de ne pas dépasser un montant plafond. De plus, vous trouverez partout, mais en banlieues plus ou moins lointaines voire en rase campagne, des magasins d’usine proposant des soldes permanentes même sur des grandes marques. De quoi faire de bonnes affaires justifiant l’achat sur place d’une nouvelle valise mais méfiez-vous des excédents de bagages et des droits de douane au retour !

Si les jeans ou les chaussures de sport ont toujours les faveurs des Français, on peut aussi trouver du matériel électronique (vérifiez le voltage), des disques et DVD (si votre lecteur français peut lire le standard 1) et du matériel de sport et de camping, notamment dans les magasins L.L.Bean.

Les boutiques de souvenirs regorgent de toute une bimbeloterie allant des taxis jaunes en modèle réduit aux casquettes aux couleurs des équipes locales des quatre grands sports US. C’est aussi le cas des attractions et des musées dont les boutiques sont toujours richement fournies en posters, bouquins d’art, parapluies, tee-shirts, mugs et gadgets les plus divers. Vous pourrez frimer auprès de vos copains quand ils verront sur votre bureau une tasse siglée du Met, de la fondation Barnes ou des Chutes du Niagara, ou quand vous porterez en promenant le chien un sweat-shirt estampillé NYU, Yale ou Cornell.

On peut aussi trouver de l’artisanat produit localement notamment dans les Appalaches, en Nouvelle Angleterre, chez les Amish (bois sculpté, verre soufflé, quilt), dans les quartiers chinois ou dans les régions des réserves indiennes. On trouve de tout et à tous les prix, dans les boutiques d’antiquités, très nombreuses dans le nord-est, du modeste flotteur à filet de pêche vintage aux mobiliers quaker ou shaker très recherchés, en passant par des leurres pour la chasse au canard ou une vieille batte de baseball.

On peut se laisser tenter par les vins (corrects et variés en Virginie ou dans l’état de New York), la bière sortant des micro-brasseries locales et d’autres produits de bouche comme le sirop d’érable, la clamchowder ou même un homard que l’on peut vous emballer à l’aéroport de Boston !

JE LAISSE SUR PLACE…

Tous les minéraux (y compris les fossiles), végétaux de la nature sont à laisser à la nature.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.