Nos petits secrets en Nouvelle-Angleterre

30/08/2014

L’ÎLE DE NANTUCKET 

Si Cape Cod montre une autre Amérique, que dire de ses îles ? Rien de tel qu’une île pour se sentir vraiment ailleurs. Pas de raison pour que seule une poignée de riches Bostoniens en profit. On y vient en excursion pour la journée depuis Cape Cod mais y passer la nuit permet de prendre le temps de s’isoler et de savourer un endroit où le temps semble s’être arrêté depuis la fin de la pêche à la baleine (dont l’île fut le centre mondial au XIXe siècle), les boutiques chic en sus... Ici on ne trouve quasiment que des Bed & Breakfast et des restaurants traditionnels. Les pressés flâneront dans la jolie Main Street du délicieux village arboré de Nantucket et sur son bord de mer, colonisé par les grandes griffes. Les dilettantes loueront un vélo pour faire le tour de l’île, découvrir les phares, aller se baigner à la plage de Surfside. Des bateaux desservent aussi Martha’s Vineyard, sa voisine aux belles falaises, tout aussi chic et fréquentée, cadre du film de Spielberg  Les Dents de la Mer.

LE PARC NATIONAL D’ACADIA 

Sur la côte déchiquetée du Maine, voisin de la frontière du Nouveau Brunswick, Acadia National Park protège une grande partie de Mount Desert Island, sculptée par l'érosion glaciaire et océanique dans un superbe granit rose. Son nom rend hommage aux anciens occupants français de la région. C'est l'un des plus petits parcs nationaux des Etats-Unis mais, malgré son ambiance de bout du monde où l’on vient respirer les embruns du grand large, c'est l'un des plus fréquentés. On le traverse en voiture via la sinueuse Park Loop Road, enfilade de plages, falaises, lacs, îles, grèves battues par la houle et villages de pêcheurs. Les courageux le sillonnent à pied, à cheval, en canoë, en kayak ou à bicyclette, le parc offrant 200 km de chemins ou sentiers de randonnée. On monte au plus haut sommet de l’île (460 mètres) portant le nom de Cadillac, ex-propriétaire français de l'île pour admirer le premier lever de soleil sur les États-Unis. C'est à Bar Harbor, petit paradis du littoral du Maine investi au XIXe siècle par les grandes dynasties des affaires puis par les artistes et les écrivains comme Marguerite Yourcenar à Northeast Harbor, qu'il vaut mieux loger pour bien ressentir le charme du lieu.

LE SHELBURNE MUSEUM

Sur la rive orientale du Lac Champlain, ce musée est un immense et incroyable bric-à-brac, jouant sur le charme et la nostalgie de l’Amérique du temps jadis, inventaire à la Prévert de ce qui fait le sel de l’americana, avec plus de 150 000 objets populaires, tableaux, leurres, poupées, automates, outils, véhicules hippomobiles, quilts, arts folkloriques divers et une quarantaine de bâtisses parmi lesquelles des demeures anciennes, des bâtiments de ferme, une école, une prison, un magasin général.  Mais aussi un phare de 1871 rayonnant jadis sur le lac, une locomotive à vapeur de 1915 qui tirait les trains des présidents, un resplendissant wagon de 1890 offert au gouverneur du Vermont, la gare de Shelburne construite en 1890 avec un atelier ferroviaire tout équipé de ses outils et lanternes, un pont couvert de 1845, enfin, classé National Historic Landmark, le Ticonderoga, vapeur à roues latérales en service sur le lac Champlain de 1906 à 1953. On peut se laisser hypnotiser par les effluves du passé et rester la journée sans avoir vu passer le temps.

Retour haut