Nos petits secrets dans les grandes villes de la côte Est

26/08/2014

PITTSBURGH                                                   

Installée sur le site de l’ancien Fort Duquesne français, Pittsburg est traversée par trois rivières enjambées par 446 ponts. S’appuyant sur les services et les nouvelles technologies, l’ancienne capitale de l’acier a si bien développé sa politique artistique, culturelle et environnementale qu’elle a été élue en 2010 par le magazine Forbes "meilleure ville où vivre aux Etats-Unis". Ses anciens quartiers d’usines et entrepôts portuaires ont été rénovés, ses friches industrielles sont devenues parcs, une architecture éco-sensible a été adoptée.

Pittsburg est aussi le site de nombreux musées passionnants. Les sept étages du Warhol Museum sont consacrés à l’enfant du pays, pape du Pop Art, selon diverses thématiques : publicité, musique, cinéma. Dans le North Side, la Mattress Factory est une ancienne usine de matelas recyclée en musée d’art contemporain, véritable laboratoire de recherche et développement pour les artistes. Avec des résultats souvent étonnants … Les collections d’œuvres d’art du XVe siècle et les voitures anciennes du Frick Art Museum sont hébergées dans l’opulent manoir de Clayton où vécut la famille Frick. Le Carnegie Museum of Art porte le nom du magnat de l’acier. C’est l’un des plus riches du genre en Amérique du Nord avec quantités de peintures européennes et américaines. Au même endroit, le Carnegie Museum of Natural History explore le monde des dinosaures, momies et météorites.

À 90 minutes de voiture, mais ça vaut vraiment la visite, se tient Fallingwater, chef d’œuvre de Frank Lloyd Wright, demeure privée construite à la fin des années trente et dont les lignes pures enjambent une cascade en pleine forêt. C’est sa seule création privée ouverte au public dans son état et avec son mobilier d’origine.

LA RÉGION DES GRANDS LACS

Minneapolis et Saint Paul, les Twin Cities, aux confins des Grands Lacs et de Plaines, ayant en commun des espaces verts à explorer à pied, à vélo ou en canoë et une intense activité culturelle (plus de 60 musées !), ont chacune leur personnalité.  Prévoyez du temps pour chacune d’entre elles.

Minneapolis, la capitale économique du Grand Nord, s’est très tôt tournée vers l’écologie et la protection de l’environnement, s’affirmant aussi comme une capitale culturelle d’envergure.

Son style architectural Prairie, lancé par Louis Sullivan, développé par Frank Lloyd Wrigh, voisine avec des gratte-ciel, de superbes institutions culturelles et des bâtiments signés Jean Nouvel (Guthrie Theatre), Frank Gehry, Cesar Pelli (Central Library), Herzog, Meuron (travaux du Walker Art Center archi connu pour son jardin des sculptures). Ses minoteries, qui avaient fait sa fortune (leur histoire est racontée au musée du Mill Ruins Park), ont été recyclées en galeries, centres commerciaux ou restaurants branchés. Minneapolis est aussi une ville verte avec moult parcs, lacs (dont la Chain of Lakes) et rivières (où l’on pratique les sports nautiques), parcours de santé, pistes cyclables.

Le City Hall construit en 1888 est dominé par un campanile de 105 mètres de haut. Le Stone Arch Bridge, ancien pont ferroviaire de 1883, enjambe les St Anthony Falls, seule cascade du Mississippi, pour rejoindre le vieux quartier Riverfront District et passer sur Nicollet Island aux demeures couvrant les années 1860–1890.

Sur la rive gauche, trône la plus vieille église de la ville (1857). Son nom Our Lady of Lourdes et sa porte ornée de fleur de lys rappellent l'ancienne appartenance à la France. Le Northeast, jadis fief des ouvriers de l’Est européen, s’est dynamisé, avec galeries, musiciens, restaurants et marchés, qui mélangent les cultures de façon savoureuse.

L’art contemporain est représenté au Weisman Art Museum et au Walker Art Center, qui a éparpillé dans son jardin les sculptures de Calder, Louise Bourgeois, Frank Gehry, Claes Oldenberg, Coosje van Bruggen. Le Minneapolis Institute of Art (gratuit) déploie 5000 ans d’art, des momies d’Egypte à la photographie en passant par les impressionnistes.

À Fort Snelling, achevé vers 1825, des animateurs en costumes pratiquent en saison exercices et reconstitutions militaires. Au Minnesota, il n’y a pas de taxes sur les vêtements et chaussures. La CB peut chauffer au Great Mall of America de Bloomington, qui propose  520 magasins et boutiques, cinémas, parc d’attractions couvert avec manèges et montagnes russes, aquarium, minigolf et … chapelle de mariage !

Saint-Paul, la capitale du Minnesota fondée par les Français (la "Louisiane" montait jusque là) est dominée par l’imposant capitole copié sur Saint Pierre de Rome, la ville s’étageant aussi sur sept collines. La colossale cathédrale St Paul, plantée sur Summit Hill par Masqueray a été inaugurée en 1915.

La ville baigne dans une atmosphère paisible et bourgeoise avec des quartiers résidentiels aux demeures victoriennes du côté de Grand Avenue, une architecture dominée par les styles Beaux Arts et Art Déco.

Les amateurs de belles lettres visiteront les sites liés à F. Scott Fitzgerald, natif de la cité. La ville ayant été la base arrière des gangsters de la Prohibition comme John Dillinger, “Machine Gun” Kelly ou Ma Barker, les Années Folles sont abordées lors d’un amusant tour avec des guides déguisés en costume et voiture d’époque, qui vous entraînent dans un ancien speakeasy souterrain.

On peut préférer une croisière fluviale appareillant de Harriet Island ou pour les plus sportifs, une balade en canoë. Au centre, le Rice Park est semé de sculptures de C. Schutz, autre natif de Saint Paul (Charlie Brown, Snoopy et leurs copains). Dominant le nord du parc, le Landmark Center, ancien tribunal et bureau de poste de 1902, abrite aujourd’hui l’office de tourisme, des galeries et petits musées.

Au Minnesota History Center, on embarque dans un C-47 de la dernière guerre mondiale.

MILWAUKEE                                                   

Cadre du feuilleton télé Happy Days qui brossait le portrait d’une Amérique idéale, Milwaukee garde son sens de la simplicité héritée de son passé de bastion de la Rust Belt, tout en développant une certaine sophistication arty.

Son héritage germanique d’époque victorienne s’est enrichi de tendances nouvelles dont l’aérien Art Museum est le symbole.

Fondée en 1818 par un Français, la ville se développa avec l’immigration polonaise et surtout allemande. Très vite, les brasseries fleurirent, dont il subsiste la Miller, une ville dans la ville.

L’importance manufacturière de "Mil" se retrouve aujourd’hui dans ses anciens quartiers d’entrepôts en brique crème ou dans l’usine Harley-Davidson, qu’on peut visiter, de même que le musée dédié ouvert en 2008.

Downtown, à cheval sur la Milwaukee River, alterne buildings rétro et gratte-ciel contemporains. L’animation tourne autour du Riverwalk où "Fonzie", héros de "Happy Days" a sa statue en bronze.

Au bord du lac, le Milwaukee Art Museum est surmonté d’ailes pare-soleil dues à l’espagnol Calatrava. Le Discovery World à Pier Wisconsin offre quantités d’expériences interactives.

Amarré devant, le navire-école S/V Denis Sullivan est une réplique des trois mâts qui sillonnaient les grands lacs au XIXe siècle. Le Milwaukee Public Museum, doté d’un IMAX et d’un planétarium, présente plusieurs dioramas, dont "les rues de Milwaukee". La Pabst Mansion, construit pour un magnat de la bière en 1893 dans le style flamand renaissance revival, illustre "l’Age d’Or" de la ville.

Le Decorative Arts Museum est hébergé dans une Villa de style renaissance italienne de 1923 dotée d’une cascade. Pour pique-niquer, rien ne vaut le North Point Lighthouse ou le Lake Park, dessiné par Olmstead (comme Central Park), ancien site funéraire indien dominant le lac Michigan.

DETROIT

Archétype des villes déchues de la "Rust Belt", Detroit ne peut séduire qu’un voyageur expérimenté, passionné de culture urbaine.

Au premier abord, on a la sensation d’arriver dans une ville fantôme : bâtisses à l’abandon, entrepôts en ruine, friches industrielles. Blessée mais vivante, la ville se lance dans un nouveau monde, voit fleurir des jardins et potagers bio dans ses parcs et terrains vagues.

Au cœur de la ville, des vieux quartiers en brique, de grands stades ultra modernes, le Fox Theatre de style art-déco, des gratte-ciel rétro comme celui de la General Motors.

Bordée par la Detroit River, la Hart Plaza, où se déroulent les festivals de Jazz et de Musique Electronique, est plantée de sculptures contemporaines au drôle de look. Ailleurs, la statue de Cadillac, un aventurier qui fonda Fort Pontchartrain et dont le nom fut donné à la voiture symbole de la réussite américaine !

On peut se balader à pied ou à vélo sur les quais aménagés de la rivière, observer le trafic maritime depuis Belle Isle, s’offrir une croisière sur la Detroit. "Motor City" entretient une relation spéciale avec la musique. Les amateurs du Rythm’n’ Blues iront au Motown Historical Museum, studio d’enregistrement mythique qui a vu défiler toutes les stars du fameux son Motown : Diana Ross, Stevie Wonder, les Supremes, Commodores, Four Tops, Miracles, etc…  

Ornant le Detroit Institute of Arts, les fresques de Diego Rivera commandées par H. Ford en 1933 sont une critique explicite de la mécanisation du travail et au capitalisme industriel ! La H. Ford Estate de Dearborn montre comment vivait une famille d’industriels à l’époque dorée.

À 15 miles à l’ouest du centre, le H. Ford Museum and Greenfield Village, reconstitution d’un bourg américain avec des bâtiments du XVIIe au début du XXe siècle, justifie à lui seul le voyage. Le shopping, lui, se fait dans les magasins d’usine de Windsor en Ontario accessibles par l’Ambassador Bridge de 1929 d’où la vue est imprenable sur la Skyline.

LE TRIANGLE COLONIAL

L’une des péninsules océanes de la Virginie vous invite à une page d’histoire à l’est de Richmond où le Colonial Parkway relie plusieurs sites essentiels liés à la naissance de l’Amérique. C’est à Jamestown que s’installa la première colonie anglaise permanente d’Amérique en 1607. Vous connaissez déjà tout de l’épopée du capitaine J. Smith si vous avez vu le "Le Nouveau monde".

Des animateurs en costumes font revivre l’époque au Jamestown Settlement reconstitué et à Williamsburg. Là, la générosité de Rockefeller Jr. a permis de sauvegarder une bonne partie du village d’origine. Bâtiments historiques, figurants et artisans costumés, tout vous transporte au cœur du XVIIIe siècle.

Le vieux village portuaire de Yorktown, site en 1781 d’une bataille décisive pour l’issue de la Guerre d’Indépendance, a autrefois été florissant grâce au tabac. Il conserve de nombreux vestiges architecturaux du XVIIIe siècle autour de Main Street comme Nelson House, un manoir de style géorgien, l’ancienne douane ou la Swan Tavern, recyclée en boutique d’antiquités.

LE PARC NATIONAL DE SHENANDOAH                     

En Virginie, la ligne de crête des Blue Ridge Mountains, longtemps obstacle à l’avancée vers l’Ouest, est protégée par le Shenandoah National Park. Son nom est celui de la fille des étoiles, selon la légende indienne, tout comme la célèbre rivière en contrebas, inspiratrice d’une des plus belles chansons du répertoire folk US.

La Skyline Drive, longue de 170 km, offre des échappées superbes sur les vallées et les forêts, éclatantes lors de l’été indien. On peut toujours croiser des cerfs voire un lynx ou un ours, roulez doucement... Si vous êtes marcheur, la fameuse Appalachian Trail vous attend.

On pourra aussi admirer les concrétions des grottes de Luray avant d’aller dormir au rustique Skyland Lodge de 1888. Là pas de WiFi ni de téléphone, on fait corps avec la nature.

À côté de Charlottesville,  Monticello est la superbe résidence néo-classique de la plantation du 3e président américain, Jefferson, construite à partir de 1769, modifiée et agrandie jusqu’en 1809. Profitez-en pour faire une balade à cheval (ou du ski en hiver). Et souvenez-vous qu’inspiré par les Lumières, Jefferson a été le concepteur de la Déclaration d’Indépendance et qu’il envoya Lewis et Clark reconnaître la Louisiane rachetée à la France en 1803, déclenchant le mouvement vers l’Ouest.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.