01/09/2014

Presque les trois-quarts de la Nouvelle-Angleterre étant recouverts de forêts, l’automne attire les foules venant assister au spectacle flamboyant des "foliages" (des feuilles, comme disent les Québécois) dont la période et l’amplitude peuvent varier à une ou deux semaines près.

C’est la fraîcheur, voire les gelées nocturnes, qui stoppent la production de chlorophylle. Alors les feuillus laissent éclater une palette qu’un impressionniste n’aurait jamais pu imaginer. Des couleurs extraordinaires apparaissent, jaune vif, or, orange, écarlate, vermillon,…qui sont littéralement mises en scène par le vert sombre des résineux.

Erables, bouleaux, chênes, peupliers, hêtres, chaque essence a son propre cycle. En général, le changement débute vers la mi-septembre au nord du Maine et du Vermont quand le Massachusetts sera touché à partir de la mi-octobre.

On peut suivre pas à pas l’évolution du phénomène grâce aux services de renseignements de chaque état, celui-ci variant en fonction de paramètres divers comme la latitude, l’altitude et la météo. On peut organiser ainsi au jour le jour sa campagne de découverte.

Bien sûr, lors de cette période de fréquentation maximale, les prix flambent eux aussi et s’envolent bien avant les feuilles… Réservez de bonne heure.

Le plus Comptoir des Voyages

Nos hébergements de charme dans les villages typiques et la campagne.

Nous on adore

Participer à la récolte des airelles, mi-octobre, et photographier les champs rouges.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.