A goûter, siroter...

25/07/2014

À BOIRE…

Commençons par l’apéritif. Le besoin et le goût de la convivialité se retrouvent dans les villes où pullulent bars et lounges. On est au pays du cocktail. Même si les Français ont apporté leur savoir faire, les Américains ont fait preuve d’une créativité sans égale. Ça n’est pas par hasard si l’un des plus célèbres cocktail s’appelle le Manhattan (à base de whisky et vermouth).

Si on n’a pas attendu les frasques des héroïnes de Sex & The City ou de Gossip Girl pour apprécier la fraîcheur astringente du Cosmopolitan, les classiques Martinis ont été remis au goût du jour par les businessmen de Mad Men.

La politique du BYOB (bring your own bottle) a tendance à se développer dans les grandes villes, à Philadelphie notamment. Les vignobles de Upstate New York, du côté de Niagara et des jolis Finger Lakes ou dans les contreforts des Blue Ridge Mountains au Maryland et Virginie et même au Michigan, méritent un arrêt dégustation.

La bière, une tradition importée par les Anglais, Irlandais et Germaniques, ces derniers très présents à Milwaukee, est omniprésente grâce à de très nombreuses brasseries locales. Si l’alcool n’est pas votre truc, vous pourrez toujours vous rabattre sur les smoothies, les milk shakes ou les sodas, votre ligne risquant d’en souffrir tout autant… À la bonne vôtre quand même !

À MANGER…

Sur le pouce ou repas gastronomique très élaboré à déguster, il y en a pour tous les appétits dans le nord-est américain : de la dinde rôtie aux airelles servie à Thanksgiving aux fruits de mer innombrables en passant par la clamchowder, la soupe crémeuse aux palourdes des côtes de Nouvelle Angleterre, aux plats roboratifs des Amish à base de chou et de tourtes.
La pizza est l’un des must de toute la région, la communauté italienne ayant essaimé partout. Chicago est fière de sa version "deep dish".

L’Amérique est aussi le pays du sandwich à déguster sur place dans les délis ou à emporter ; le hot-dog s’achète aux marchands ambulants les "subs" (allusion à leur forme effilée de sous-marin – submarine, les plus gros sont surnommé des "zep", d’après le dirigeable zeppelin). À Philadelphie, le cheesesteak est une alternance de lamelles de viande et de fromage quand le hoagie se garnit avec à peu près tout.

Washington a son gyro quand Baltimore vante son hero. La façade maritime de Nouvelle Angleterre met du homard dans sa baguette pour donner le lobster roll. Si vous avez encore de la place pour une petite douceur, une tarte à la rhubarbe, aux airelles, aux pommes, descendra toute seule, aidée par une ou deux boules de crème glacée.

BIZARRE, BIZARRE… 

En saison, combinez les agréments de la plage et d’une bonne bouffe. Héritée des Pères Pèlerins, eux-mêmes mis au jus par les Indiens, le clambake est le prétexte d’une grande fiesta durant des heures. Au fond d’une fosse creusée dans le sable, sur un lit de pierres chauffées sur les braises du feu, on fait cuire plusieurs heures à la vapeur, clams, poissons, homards, crustacés et poulet mijotant entre diverses couches d’algues fraîches, accompagnés de pommes de terre, carottes, maïs, saucisses, épices. Curieux, on ne rajoute pas de sirop d’érable.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.