8 conseils pour se fondre dans le décor

11/03/2014

1
RESPECTEZ LE CIVISME DES AMÉRICAINS ET L’ÉTIQUETTE

Ne ricanez jamais lorsque l’hymne national est joué, les couleurs nationales arborées ou amenées, ce qui arrive assez fréquemment. Les Américains sont fiers de l’être, quelles que soient leurs origines. Par ailleurs, vous le constaterez, aux Etats-Unis les gens ont en général un contact facile et décontracté. Donc ne soyez pas étonné qu’un inconnu engage la conversation… A l’entrée des musées et des attractions, respectez les files d’attente, tout le monde est logé à la même enseigne. Patience. Au restaurant, vous attendrez d’être placé (au besoin en donnant votre nom). Respectez votre interlocuteur, même en cas de problème ou de conflit (compagnie aérienne, restaurants, banques, loueur de voiture, personnel hôtelier, etc.). En voiture, arrêtez-vous pour laisser traverser les piétons même s’ils ne se sont pas encore engagés sur la chaussée. Mais quand le feu est au vert, avancez.

2
SACHEZ MANIER LES GRATUITIES

Attention, faux ami. Gratuity signifie "pourboire" et par définition, il n’est pas gratuit, bien au contraire. Il faut savoir qu’aux USA, ni les taxes, ni le service ne sont inclus dans les prix. Ce qui oblige à un peu de calcul mental…Pour les taxis, il convient d’ajouter 15 à 20% à la note. Comme pour les bars et restaurants. Dans les restos, ces gratuities étant en général ajoutées d’office pour un petit groupe de 6-8 personnes et parfois, honte à nous, lorsque les clients sont français, car nous avons très mauvaise réputation au sujet des pourboires. Donnez un pourboire aux porteurs des hôtels (au moins un dollar par bagage, davantage dans les grands établissements…), voituriers, chauffeurs, pompistes, guides en cas d’excursion. Si le concierge d’un grand hôtel vous a rendu un service "en extra", vous lui donnerez un pourboire plus conséquent bien entendu. Pour résumer, ayez toujours des petites coupures sur vous. Et souvenez-vous qu’on fait un tas de trucs avec 25 cents (parking, péage, pourboire, téléphone…).

3
ADOPTEZ LES CODES VESTIMENTAIRES LOCAUX !

Le jour, dans les musées ou dans les files d’attente, on marche beaucoup en piétinant et on fait pas mal de "sur place". Le mieux est de porter une tenue la plus confortable possible. Le soir, en revanche, on s’habille davantage et les vêtements diffèrent selon la sortie (restaurant, spectacle). Certains restaurants exigent le port de la veste. Prévoyez au moins deux paires de chaussures dont une bonne paire de basket (sinon, achetez-la sur place). Bien sûr, une tenue correcte est vivement recommandée dans les lieux publics (même si vous pouvez avoir l’impression que les Américain(e)s eux-mêmes se laissent parfois aller). Les plages naturistes existent mais sont très rares et signalées comme telles.

4
EN PIQUE-NIQUE OU AU RESTO

Pour vos pique-niques, installez-vous dans les parcs des villes souvent immenses et sur la route, dans les parcs d’état et les parcs nationaux. En ville, "food trucks" et autres roulottes se trouvent à peu près partout si vous ne voulez pas faire vos sandwichs vous-même, ce qui est bien moins simple qu’en France. Attention, ne jetez pas vos détritus dans la nature, ramassez-les et placez-les dans une poubelle. Les amendes pour polluer les endroits publics peuvent être très salées. A propos des dîners, sachez qu’on mange tôt dans la tranche 18-20H dans les petites villes et dans la campagne.  Au restaurant, si vous ne terminez pas votre assiette, n’ayez pas de complexe à demander que l’on vous emballe les restes (la vieille coutume du "doggy bag"), ça sera l’occasion de vous servir du micro-onde de votre kitchenette… Dernier conseil : prenez votre petit déjeuner dans un coffee-shop ou un café plutôt qu’à l’hôtel.

5
ORGANISEZ VOS VISITES DANS LES MUSÉES AVANT VOTRE DÉPART

Comme vous en visiterez sans doute plusieurs, accompagnés de quelques attractions, on vous recommande de nous demander un CityPass avant de partir (pour Boston, Chicago, New York, il n’inclut pas l’accès aux expos temporaires ou aux cinémas IMAX). Nombreux sont les grands musées des grandes villes à être ouverts toute la semaine y compris le dimanche et à pratiquer des nocturnes. S’il y a un jour de fermeture, c’est en général le lundi ainsi que les jours fériés. Les grands musées du Smithsonian Institute de Washington sont gratuits. Certains musées n’ont pas de droit d’entrée mais demandent une participation (montant suggéré…). Au Minnesota, le pass de l’Historical Society valable 3 jours vous permet de visiter de multiples attractions pour un prix forfaitaire. Faut-il préciser que vous devez respecter les files d’attente, même dans les boutiques.

6
APPRENEZ À VOUS ORIENTER DANS LES GRANDES VILLES

Le plan des villes américaines s’organise autour d’une Main Street (rue principale) ou d’une Broadway. Par exemple, New York est divisée par la 5ème Avenue entre Est et Ouest. Toutes les rues de Midtown, perpendiculaires aux avenues, ont donc le même numéro deux fois, distingué par East ou West. A Chicago, l’intersection entre Madison et State Streets donne le La entre les 4 points cardinaux. À Washington, quatre avenues (elles portent le nom des états) partant du Capitole, divisent la ville en quadrants. Les rues nord-sud ont des numéros, les rues est-ouest des lettres. Les adresses comportent la mention du quadrant NW, NE, SE, SO. Baltimore ou Philadelphie sont plus classiques, rassurez-vous ! Il faudra quand même bien finir par regarder le plan…

7
SACHEZ TOUT SUR LES JEUX DE BALLE OU DE PALET

Les matches des quatre grands sports pros (qui englobent des clubs canadiens) se déroulant dans des stades chargés d’histoire, sont des grands moments de communion. Si vous tenez à une affiche en particulier, vous avez intérêt à réserver à l’avance. La saison régulière de NBA (Basket), divisée en deux groupes court de septembre à avril. Les éliminatoires sont disputés par les 8 équipes les mieux classées du groupe Est et par les 8 les mieux classées du groupe Ouest. Ils durent de fin avril à fin juin. La finale se joue au meilleur des 7 manches. Le NBA All-Star Game est le gros événement de milieu de saison en février. La saison de football (qui, pour les novices, ressemble au rugby, "notre" football étant appelé soccer), organisée par la NFL va de début septembre à fin décembre pour la saison régulière. Les éliminatoires réunissant les 12 équipes les mieux classées (6 de chaque groupe) se déroulent en janvier et s’achèvent par la finale entre les deux finalistes lors du Super Bowl, l’un des plus importants événements sportifs de la planète. Le championnat de baseball, sans doute le sport américain le plus mythique, est organisé par la Major League Baseball (MLB). La saison va d’avril à octobre, comprend une quantité ahurissante de matches répartis entre l’American League et la National League dont chaque vainqueur s’affronte pour les Séries Mondiales de fin de saison au meilleur des 7 manches. La NHL organise le championnat de hockey sur glace. La saison régulière se déroule de début octobre à mi-avril pour 2 groupes de 15 équipes chacune. Les éliminatoires se disputent ensuite jusqu’à début juin entre les 8 premières de chacun des groupes, les finalistes s’affrontant là aussi au meilleur des 7 matches pour gagner la mythique Stanley Cup.

8
MÉFIEZ-VOUS DE L’AIR COND.

Avec l’air conditionné toujours poussé à l’extrême aux USA, on a, en entrant dans les bâtiments, l’impression de plonger dans des glacières, quelle que soit la saison. Surtout, n’oubliez pas de prévoir un pull et une écharpe pour les restaurants ou les salles de spectacles. Et ce, même si à côté de vous, les Américain(e)s arborent short et débardeur. Ça ne fera peut-être pas local mais tant pis, ça vous évitera une bonne crève…

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.