Nos coups de cœur dans le Teraï

24/06/2017

partir en safari à pied dans le parc national du Chitwan

Pour espérer observer la faune sauvage du parc national du Chitwan, le meilleur moyen est sans doute de partir à pied ! Il faut être prêt à transpirer et à donner de sa personne (aux moustiques notamment). Mais la possibilité de croiser daims et sangliers, et, pour les plus chanceux, d’espionner le bain de boue des rhinocéros ou la baignade des crocodiles a de quoi motiver. Prêts ? À vos chaussures de marche. Partez !

découvrir les thés du Népal

À Ilam, à l’extrême est du pays, non loin de la frontière indienne et de Darjeeling, le vert intense des plantations de thé n’a d’égal que le bleu pur du ciel. Moins connu que son voisin indien ou que les grands crus chinois, le thé népalais offre pourtant des arômes riches d’une qualité exceptionnelle. À Ilam, vous aurez l’occasion de rencontrer de petits producteurs passionnés et de vous essayer à l’art de la cueillette. Mais surtout, vous ferez voyager vos papilles !

pédaler d’un village tharu à l’autre

Pour rencontrer les tribus tharus, l’idéal est de cheminer de village en village à pied ou, mieux encore, à vélo ! Profitez des paysages subtropicaux tandis que vous pédalez joyeusement à travers la campagne népalaise. Puis festoyez avec vos hôtes locaux, admirant leurs chaumières joliment décorées, ornées de peintures pittoresques. Quel meilleur moyen pour découvrir le quotidien dans les plaines du Teraï ? Avec un peu de chance, vous assisterez peut-être même à un spectacle de chant ou de danses traditionnels. Confrontés à la barrière de la langue, vous échangerez sourires et regards pétillants, avant de reprendre la route, les pédales au vent !

dormir dans la jungle

Bruissements, crissements, craquements… Pas sûr que dormir dans la jungle du Teraï soit du plus grand repos. L’obscurité touffue des forêts tropicales népalaises abrite une faune foisonnante qui se moque bien de l’heure de votre réveil. Mais l’expérience compense largement vos quelques cernes. Difficile de trouver un hébergement plus proche de la nature ! L’immersion est complète (avec tout de même une touche de confort : vous pourrez vous laver sur place). Prévoyez de voyager léger, ouvrez grands les yeux puis, une fois la nuit tombée, les oreilles. Faites de beaux rêves !

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.