La rivière Trishuli

03/07/2017

Après vous être ressourcé à Bandipur et Ghachok, il est peut-être temps pour un petit shot d’adrénaline ! Le Népal est en effet une destination prisée pour s’essayer au rafting. Les rivières népalaises prennent leur source dans les massifs glaciers himalayens, et la Trishuli, avec ses gorges et ses rapides, se prête particulièrement bien à cette activité. Eh oui, contrairement aux idées reçues, les activités sportives du pays ne se limitent pas au trekking.

La meilleure période pour vous élancer sur les eaux bouillonnantes est de septembre à début décembre. À ce moment de l’année, le risque de pluie est minime et la rivière est suffisamment haute après la mousson estivale.

La Trishuli, facilement accessible depuis les villes de Katmandou et Pokhara, est abordable même pour les débutants. Vous pourrez allègrement vous lancer dans l’aventure en famille ou entre amis. Pour stimuler votre rythme cardiaque, des rapides aux noms évocateurs — « Ladies' Delight », « Upset » ou encore « Surprise » — succèdent à des moments de calme où se jeter à l’eau. Littéralement. Une sortie en rafting sur la Trishuli, c’est aussi l’occasion de se baigner dans l’eau fraîche, entouré de collines à la végétation touffue et d’un sentiment de grande liberté. Flottant en étoile dans le courant léger, guettez les oiseaux colorés qui hululent dans les arbres… sans vous faire surprendre par une bataille d’eau improvisée !

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.