Quand partir en Italie du Sud ?

03/08/2014

LE CLIMAT EN ITALIE DU SUD

Méditerranéen au centre de la péninsule, le climat est sous influence de l’Afrique à mesure que l’on s’avance dans le talon et la pointe de la botte. Globalement, les étés sont secs et très chauds ; les hivers plutôt cléments et souvent ensoleillés mais parfois frais, en particulier dans les zones montagneuses. Si le printemps reste la meilleure saison pour visiter l’Italie du sud, la pluie peut être de la partie en avril et en mai. L’été s’installe de juin à septembre, avec des températures qui augmentent au fur et à mesure que l´on descend vers le sud. Le sirocco, un vent chaud et humide provenant d'Afrique, provoque plusieurs semaines de canicule entre juillet et août. L’automne est particulièrement agréable avec des journées limpides et des températures au dessus de 20° jusqu’à mi novembre. Précision importante : les piscines des hôtels ouvrent, en général, entre mi-mai et début juin, selon les conditions météorologiques. 

Au printemps

Profiter de la côte amalfitaine en fleurs, des jardins en terrasse, des villages authentiques et des panoramas sur le bleu cobalt de la mer, randonner entre deux mers en Calabre, entre le massif de la Sila et celui de l’Aspromonte, faire un autotour dans les Marches pour profiter du parc du mont Conero, des plages de Sirolo et des villes authentiques, passer un week-end à Rome, entre monuments antiques et réalisations contemporaines, se balader dans le décor biblique de Matera.

En été

Prendre du soleil sur les plages de Calabre ou sur celles de Gargano, assister au festival d’été de Celimontana à Rome, explorer les îles Tremiti au large des Pouilles pour la faune sous-marine et les anciennes grottes à pirates, parcourir la côte du Salento, entre plages de sable et falaises karstiques.

À l'automne

Profiter de la douceur du soleil de Capri, sans la foule, se baigner dans les thermes d’Ischia, fêter San Gennaro à Naples et suivre la procession, faire une balade gourmande dans le Latium et goûter aux charcuteries et aux vins des Castelli Romani.

En hiver

Découvrir les marchés de Noël à Naples et surtout les crèches, faites de santons, aussi célèbres en Italie que nos provençaux en France, s’offrir un petit séjour “musées et shopping“ à Rome, entre copines, skier dans les Abruzzes, carrément. Et, suivre la veillée de Noël au Vatican, évidemment.

QUELQUES DATES FESTIVES   

Le 16 juillet : Festa della Madonna del Carmine à Naples. De nombreux miracles auraient eu lieu grâce à l’icône de la Vierge précieusement gardée par les sœurs carmélites dans l’Eglise du même nom. D’impressionnants feux d’artifices sont tirés depuis le campanile de l’église le 15 au soir. Le 16, des processions ont lieu aux alentours.

 

En août : le festival de la Tarentelle dans les Pouilles. Ce festival prestigieux est dédié à la musique qui rythme le rituel ancestral de la pizzica, une danse proche de la transe pour évacuer la piqure imaginaire d’une tarentule…Des concerts de haut niveau ont lieu un peu partout dans la région. A ne pas rater : www.lanottedellataranta

Le 14 août : le ferragosto à Positano. Fête profane dont l’origine remonte aux Ferrie Augusti et célébration sacrée de l’assomption, le 15 août est particulièrement important en Italie. Dans le village de pêcheurs de Positano, des feux d’artifices sont tirés tous les ans depuis la mer pour célébrer la Madonna a mare. A voir en hauteur ou d’un bateau. Féérique.

Du 24 au 26 août : la Festa di Sant’Oronzo à Lecce. 3 jours de fête célèbre chaque année le saint patron de la ville dont la statue domine la place principale. Le centre ville s’illumine et se remplit de stands de produits locaux. On peut écouter des concerts, assister à des spectacles de rue, à des processions…

Le 19 septembre : San Gennaro à Naples. Gennaro (Janvier) est un nom extrêmement courant en Campanie et pour cause, c’est celui du saint patron de Naples. Entre le 16 et le 19 septembre, les Napolitains célèbrent leur saint avec une grande ferveur. Une procession très suivie accompagne la statue du saint à travers toute la ville. Les Napolitains ont les yeux rivés sur l’ampoule brunâtre qui symbolise le sang du saint. Si elle ne se liquéfie pas pendant la procession, c'est un mauvais présage pour Naples…

Du 24 décembre au 6 janvier, Rome fête Noël. Avec de nombreuses célébrations dans toute la ville et des marchés traditionnels, comme celui de la place Navone. Les messes de minuit les plus célèbres sont celles de la basilique St Pierre et de Ste Marie Majeure. Des musiciens de rue sortent pour Santo Stefano le 26. La Befana (la sorcière qui distribue des bonbons ou du charbon aux enfants selon qu’ils ont été sages ou pas) passe dans les chaumières la nuit de l’Epiphanie…

Le 31 décembre : la Capodanno à Naples. La nuit du 31 décembre est explosive à Naples. Des pétards et des feux d’artifices sont lancés de toutes parts dans la ville. La tradition veut également que les Napolitains jettent par la fenêtre de vieux objets, symboles de l'année terminée. La confusion est joyeuse mais totale. Attention quand même à ce qui peut vous tomber sur la tête.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.