07/08/2014

Aucune région italienne n’est aussi riche en contrastes que la Calabre. Ses habitants ont l’habitude de dire que Dieu dota la Calabre d’une beauté extraordinaire mais qu’après lui avoir donné une nature splendide et des monuments magnifiques, il s’endormit. Le diable en profita pour lui envoyer la N’Dranghetta (la mafia régionale très puissante), les tremblements de terre, la misère…

Longtemps oubliée des circuits touristiques, la Calabre séduit les voyageurs en quête de solitude et de beautés abruptes. Séparée de la Sicile par le détroit de Messine, la région est entourée de deux mers, la Tyrrhénienne d’un côté et la Ionienne de l’autre. Les deux sont bordées de plages et criques paradisiaques, avec la zone marine la plus étendue d'Italie, Capo Rizzuto.

Si la mer semble en Calabre d’une couleur émeraude particulièrement étincelante, le littoral a parfois été bétonné à outrance, rappelant que l’Etat de droit a du mal à s’imposer dans cette partie de l’Italie. Colonne vertébrale de la région, la montagne s’étend entre les deux mers du massif de la Sila à l’Aspromonte. Idéal pour la randonnée.

En Calabre, les plus beaux villages sont perchés comme le bourg médiéval de Gerace ou Stilo, célèbre pour sa Cattolica, une église très orthodoxe. Dressé sur son rocher, San Severina vaut aussi le détour tout comme Pentedattilo et de nombreux petits villages désertés de l’arrière-pays de Reggio di Calabria où l’on peut encore trouver de beaux exemples d’architecture rurale du XVIIIe siècle.

Le plus Comptoir des Voyages

Panta Rei, notre petit hôtel de charme à Tropea, le Saint-Tropez calabrais.

Nous on adore

Les Bronzes de Riace, deux magnifiques guerriers grecs datant du Ve siècle avant J.-C., à admirer au musée archéologique de Reggio di Calabria.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.