A goûter, siroter, savourer...

15/07/2014

À BOIRE…

Du Limoncello de Sorrente mais aussi de délicieux jus de citron que l’on trouve sur la Côte Amalfitaine, des vins blancs secs pour accompagner les fruits de mer comme le Greco di Tufo ou le Fiano di Avelino en Campanie, le San Severo dans les Pouilles, le Frascati (les meilleurs sont les plus jeunes ) dans les Castelli Romani. Et bien sûr le caffè, une merveille même sur les aires d’autoroutes . À noter que l’eau est toujours servie en bouteille en Italie : plate, gazeuse ou légèrement gazeuse… Il y en a pour tous les goûts.

À MANGER…

D’une grande variété, la cuisine du sud de l’Italie met le poisson et les fruits de mer à l’honneur sur les côtes, tandis que la viande et la charcuterie règnent en maîtres en montagne et à l’intérieur des terres. A Naples, la pizza est moelleuse avec de larges bords, tandis qu’à Rome elle est fine et craquante. Les pâtes sont présentes sous toutes les formes : longues comme les Scialatelli spécialité de Campanie ou les Strangolapreti (étrangle- prêtres) en Basilicate, courtes comme les Bucatini près de Rome sans oublier les incontournables fettuccine, tagliatelle… Les desserts sont particulièrement savoureux en Campanie. Parmi nos préférés : la torta caprese un gâteau au chocolat et aux amandes pilées originaire de Capri et la Pastiera spécialité napolitaine à base de ricotta et d’orange confite que l’on prépare à Pâques. 

BIZARRE, BIZARRE…

La tradition veut que, pour être riche toute l'année, on mange des lentilles à minuit le 31 décembre, accompagnées généralement d’un Cotechino (saucisson à cuire particulièrement gras) tout en portant des dessous rouges et neufs (porte-bonheur qui remonterait à l’Antiquité). On peut toujours essayer…

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.