13/03/2018

Au Monténégro, tout est petit, hormis bien sûr la splendeur des paysages, et Podgorica, la capitale, n'échappe pas à la règle avec ses 150 000 habitants. Elle se situe à la confluence de deux rivières, la Moraca et la Ribnica. À l'ouest de la première, se trouve le quartier des affaires. La Ribnica, elle, coupe la partie est de la ville en deux. Au sud, on remonte le temps en se baladant dans les petites rues de la vieille ville ottomane, Stara Varos. Au nord, à Nova Varos, le changement de style est radical : des blocs de béton de style brutaliste parfois ponctués de centres commerciaux flambant neufs, longent les rues parfaitement parallèles ou perpendiculaires.

Malgré cette survivance du passé communiste yougoslave, le quartier de Nova Varos est très sympa. Autour de Tgr Republika, la place principale, les cafés, les bars, les restos et les magasins se bousculent ! C'est aussi un quartier truffé d'espaces verts et de galeries pour les amateurs d'art. À propos, concentrez-vous plutôt sur l'art moderne et contemporain à Podgorica car les musées d'art ancien font partie des spécialités de Centije. Le Petrovic Palace vous donnera un bel aperçu de ce qui se passe dans le milieu de l'art contemporain monténégrin aujourd'hui. Il vous entraînera aussi dans des galeries exposant des collections d'œuvres datant de l'époque de la Yougoslavie et venant en majorité des pays non alignés. Pour vous remettre, direction la vieille ville et le restaurant Pod Volat, derrière la tour de l'horloge, où la cuisine monténégrine est excellente. 

Retour haut