14/03/2018

Centije est l'ancienne capitale du Monténégro. En 1946, elle passe le bâton à Podgorica (alors Titograd), sans doute avec une certaine réticence. Centije est en effet chère aux Monténégrins, elle est le symbole d'un passé riche et aussi un haut lieu de l'orthodoxie. La ville est fondée en 1482 par Ivan Crnojevic qui dirigeait alors la Zeta, Principauté qui recouvrait le territoire du Monténégro actuel. Contraint par les Ottomans d'abandonner l'ancienne capitale qui se situait sur les bords du lac de Skadar, il choisit de bâtir la nouvelle à 670 m d'altitude dans une vallée verdoyante au pied des montagnes rocailleuse de l'est du mont Lovcen.

Quand on se balade dans les rues de Centije aujourd'hui, on passe d'une maison toute simple à un ancien hôtel particulier cossu voire à un palais, le tout dans la même rue ! Ce n'est pas pour rien que les Monténégrins appellent Centije la « capitale royale ». Convertis en musées ou en écoles d'art et de musique, les anciens palais peuvent donc aussi être découverts de l'intérieur. Pour vous familiariser avec l'histoire du Monténégro, flânez au musée d'histoire et ne manquez pas de visiter le palais Biljarda (qui signifie billard en monténégrin). Résidence favorite du prince-poète-évêque Petar II Petrovic Njegos, ce palais fut construit par les Russes en 1838. Y sont exposés des costumes militaires, des meubles somptueux et de nombreux effets personnels de Njegos ainsi que le fameux billard qui fut le tout premier à avoir franchi les frontières du Monténégro.

Pour vous restaurer, prendre un café ou un verre, arpentez la partie piétonne haute en couleurs de la rue principale Njegoseva. Si vous vous intéressez à l'Art Nouveau, ne ratez en aucun cas un très beau bâtiment de ce style au nord de la rue, qui, un temps, abrita l'Ambassade de France.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.