Nos petits secrets dans les villes coloniales

21/09/2014

Morelia

Une magnifique ville coloniale composée de pierres roses abritant des merveilles architecturales au centre historique inscrit au patrimoine de l’Unesco. Dans la plaine agricole du Rio Grande, Morelia s’enorgueillit d’un splendide patrimoine baroque du XVIe siècle. Saluée pour son art de vivre, la capitale du Michoacán est réputée pour sa gastronomie à base de chile. Ne manquez pas le sanctuaire de la Mariposa monarca pour rencontrer des millions de gros papillons voyageurs, un spectacle à la hauteur de nos espérances.

Zacatecas

Petit joyau de l‘architecture coloniale, Zacatecas est plantée parmi les collines désertiques au milieu d’un paysage aride et désertique. Avec sa splendide cathédrale, ses musées, ses théâtres, un cinéma d’art et d’essai, ses conférences, ses concerts, Zacatecas est une ville culturelle très dynamique. Sans oublier les musiciens-troubadours qui entraînent les badauds sur des airs traditionnels tous les week-ends. Profitez-en pour aller vers le site de La Quemada pour la vue à couper le souffle sur le paysage désertique et le lac artificiel bordé de cactus géants !

Guanajuato

La plus belle et la plus intrigante des villes minières du nord de Mexico, Guanajuato se caractérise par ses rues souterraines, ses impasses et escaliers en serpentins épousant le relief ingrat d’une gorge étroite. Elle est aujourd’hui un grand pôle culturel grâce à une vaste université et au Festival Cervantino. 

Retour haut