Votre valise pour le Maroc

31/05/2017

J’EMPORTE…

Indispensables, des chaussures de marche confortables et faites à vos pieds vous serviront sur tous les terrains : rando en montagne, balade sur les dunes ou visite dans les ruelles tortueuses d’une médina. Optez pour des vêtements en fibres naturelles, légers mais couvrants pour le sud, afin de vous prémunir des coups de soleil. En montagne, mais aussi pour les matinées et les soirées dans le désert d’octobre à avril, on ne manquera pas de prendre un pull et une polaire, des gants et des chaussettes chaudes.

Polyvalent, le chèche sert à se protéger du soleil, du vent, des mouches, du froid du matin ou des soirées, des courants d’air en voiture ou d’une climatisation outrancière. Il peut aussi servir à tout un tas d’autres choses : ceinture lombaire, écharpe, coussin d’appoint, etc. Tout au long de l’année, des lunettes de soleil et, quand le thermomètre grimpe, un chapeau à large bord, de la crème solaire et une autre hydratante après-soleil.

N’oubliez pas une trousse à pharmacie avec ce qu’il faut pour les petits maux de voyage (mal de tête, trouble digestif, désinfectant et pansements..), de la crème antimoustique si l’on va dans les palmeraies en dehors de l’hiver, et enfin pour le désert, un petit flacon de balsamorhinol contre la sècheresse nasale.

JE RAPPORTE…

La production artisanale est variée et riche de particularités régionales. Mieux vaut prévoir une valise légère à l’aller… Les poteries de Fès (faïence bleue et blanche), Safi, Salé, Meknès sont réputées. Les articles en cuir de Marrakech, Salé, Meknès et de Fès sont les plus renommés. Il faut toutefois prendre garde à la qualité de la teinture et de la tannerie : la peau tannée doit être d’une grande souplesse et ne doit pas dégager d’odeur désagréable.

En dinanderie, le détail compte autant que la matière. Délicatement ouvragés, taillés, ciselés, les objets en cuivre (plateaux, pichets, marteaux de porte) témoignent de la richesse des motifs régionaux. La plupart des bijoux sont fabriqués en argent, mais il peut-être difficile de distinguer le vrai du faux. L’orfèvrerie berbère est la plus variée.

Pour les tapis, les matières ont autant d’importance que la facture de l’ouvrage. Privilégiez les matières naturelles (soie, laine, coton) aux matières synthétiques. Essaouira, Fès, Meknès, Salé, Tétouan sont les principaux centres de productions de mobilier et d’objets en bois. Aux essences les plus courantes (noyer, cèdre) s’adjoignent pour la marqueterie les essences précieuses (citronnier, ébène). Le bois de thuya est la spécialité d’Essaouira.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.