Quand partir au Maroc ?

07/06/2017

LE CLIMAT AU MAROC

La géographie du Maroc (montagnes, désert, océan) induit des climats bien différenciés. Le Rif formant une barrière infranchissable à la douceur méditerranéenne, le Nord est ainsi la région la plus arrosée et la plus fraîche du pays. Et Tanger vit plutôt au rythme des saisons atlantiques : les écarts de températures hiver/été sont faibles, les étés secs et raisonnablement chauds.

Un climat montagnard humide suit la longue échine des Atlas du nord au sud. Neige en hiver et abondance des précipitations, gage de bonnes récoltes dans les vallées d’altitude. Toutefois, la latitude conditionne fortement le niveau des pluies, les écarts de température jour-nuit, l’avance ou le recul des saisons. Le climat n’est que rarement caniculaire en été, les températures n’excèdent pas 14 °C en moyenne en mai et 22 °C en juillet et août.

Dès l’Anti-Atlas, le climat saharien s’impose. Très agréable au printemps, le séjour au Maroc peut devenir étouffant à la belle saison. À Ouarzazate, les étés sont caniculaires, les pluies rares. Les périodes les plus agréables vont d’avril à juin, septembre étant une alternative.

Sous l’influence des vents atlantiques, le Maroc subit, lorsque l’anticyclone des Açores gagne le nord du pays, les assauts du chergui, un vent saharien chaud porteur parfois de particules de sable.

Les points forts de chaque saison

Au printemps

Assister à la fête des Roses dans la vallée du Dadès, passer au moins une nuit dans le désert, se balader au Toubkal, faire le plein auprès des artisans : fer forgé, cuivre, tapis, babouches, tanneurs, épices,…

En été

Profiter de la douceur d’Essaouira ou de la fraîcheur des montagnes aux alentours de Marrakech, flâner à Tanger, profiter, prendre son petit déjeuner en terrasse : jus d’orange pressé, crêpes marocaines et thé à la menthe.

À l'automne

Découvrir le sud marocain, manger des dattes, chiner dans les boutiques d’artisanat, visiter le quartier des tanneurs à Fès, assister à la cérémonie du henné, écouter de la musique Gnaoua sur la place Jemaa El-Fna en buvant un thé à la menthe.

En hiver

Découvrir Marrakech en calèche, visiter les villages traditionnels aux alentours de Marrakech à cheval ou à dos de mules, prendre un cours de cuisine, goûter à l’hospitalité marocaine en partageant un thé à la menthe chez l’habitant.

 

L'agenda du Maroc

janvier

Manifeste de l’Indépendance du 11 janvier 1944. 

février

Fête des Amandiers à Tafraout, pour la floraison spectaculaire des amandiers

mai

Fête des Roses à El-Keela-M’Gouna : Après la cueillette des fleurs…

Festival de musiques sacrées du monde à Fès : toutes les confessions sont réunies pour ce rassemblement musical et festif

Trophée Aïcha des Gazelles, dans le Sahara : Rallye automobile féminin

Festival de jazz des Oudaïas à Rabat

juin

Festival international des Arts populaires de Marrakech : dans le palais El-Badi, revival folklorique des traditions marocaines

Festival des Gnaouas d’Essaouira : la confrérie gnaoua est à l’origine d’un genre musical obsédant qui se marie aujourd’hui avec world music et jazz

Festival sahraoui d’Agadir : une occasion rêvée pour découvrir la culture nomade

juillet

Festival de musique de Tanger

Fête du Trône. Inaugurée par les nationalistes en 1934, cette fête est la plus importante cérémonie civile du Maroc

août

Allégeance de l’oued Eddahab : commémore la reddition des provinces du Sahara (14)

Fête de la jeunesse (anniversaire du roi Mohammed VI ; 21)

septembre

Festival de la fantasia, à Meknès : spectacles équestres et tournois, danses traditionnelles

Festival de Volubilis (Meknès) : danseurs, musiciens du Maghreb et du monde arabe. Quelques artistes étrangers

Festival de jazz de Tanger

novembre

Festival international de musique de Ouarzazate

Anniversaire de la Marche Verte (8)

Fête de l’Indépendance (18)

décembre

Fête des oliviers à Rhafsaï (nord de Fès)

fêtes religieuses

Ces fêtes, souvent chômées sans être fériées, dépendent du calendrier lunaire. Leurs dates changent donc chaque année : – le Ramadan– L’Aïd el-Fitr (ou Aïd el-Seghir) marque la fin du mois de Ramadan. – L’Aïd el-Kebir (ou Aïd el-Adha) commémore le sacrifice d’Abraham. – L’Achoura qui commémore l´assassinat d’Hussein et les morts en général. – Le Mouloud célébrant la naissance du Prophète.

moussems

Ce sont des fêtes régionales dont la première intention est la célébration d’un personnage vénéré (un saint le plus souvent). Réjouissances folkloriques, grands marchés, foires y sont souvent associés. Les plus célèbres sont les suivants  : Moussem des Regraga d’Essaouira à Safi ; Moussem de Sidi Mohammed Ma al-Aïnin à Tan-Tan ; Moussem culturel international d’Asilah ; Moussem de Moulay Idriss II à Fès, Moussem de Sidi el-Ghazi, etc.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.