Essaouira

16/06/2017

Au VIIe siècle av. J.-C, les navigateurs auraient utilisé l’île comme comptoir de commerce. Les Phéniciens créeront la ville de Migdol et, au XVe siècle, elle deviendra Mogador la Portugaise. La "petite forteresse" prenant dans le même temps l’allure d’une grande. En 1760, le sultan alaouite Mohammed III la transforme en base navale.

Il souhaite en effet se protéger des assauts des royaumes concurrents. Il convoque un architecte français, Théodore Cornut, adepte des fortifications de Vauban. Ce dernier adjoint à des remparts défensifs (les sqalas, la porte de la Marine), les atouts d’un port moderne (pour l’époque) et les plans d’une médina respectueuse des modes de vie locaux. Dans ses murs, une population métissée (Berbères, Arabes, Européens, Juifs marocains ou d’ailleurs) participe à l’activité du "port de Tombouctou", l’un des pivots du commerce atlantique jusqu’au XIXe siècle.

La médina pourrait ainsi être considérée comme une ville nouvelle, aux contours et motifs uniformes et peuplée à postériori. Les rues en damier traversées de portes-cochères et la répartition claire des fonctions par espaces (grande mosquée au centre, souk Djid et ancien Mellah au nord, espace vert et cathédrale au sud) dotent la médina d’une tranquillité plus sensible qu’ailleurs.

Essaouira a connu son heure hippie. Aujourd’hui, elle vit son heure “people”, elle a aussi sa saison “surf” sur l’immense et superbe plage balayée par les alizés. Dans le sillage de cette renommée, les artistes autodidactes et se faisant appeler artistes libres ont gagné les cimaises des galeries européennes.

Leurs œuvres inclassables empruntent à la culture populaire, aux mythes, au patrimoine iconographique arabo-andalou. On peut les voir à la galerie Damgaard et comprendre qu’elles sont leurs sources d’inspirations au musée ethnographique Sidi Mohamed ben Abdallah.

Le plus Comptoir des Voyages

La balade Dromapieds, en bord de mer à faire en famille.

Nous on adore

Visiter les galeries d’art qui ponctuent la visite de la médina d’Essaouira. 

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.