Comment se déplacer au Maroc ?

05/06/2017

Location de véhicule

C'est le moyen idéal pour découvrir le Maroc en toute liberté. Pour louer une voiture au Maroc, il faut être âgés de 25 ans au moins et être titulaire d’un permis de conduire depuis plus de 2 ans. Le permis de conduire français est suffisant. Une carte de crédit au nom du conducteur principal indiqué sur la réservation est nécessaire.

Conduire au Maroc

État des routes : Mis à part les axes non goudronnés, le réseau routier est satisfaisant. La conduite estplutôt sportive et on fera particulièrement attention aux deux roues et… aux charrettes. La signalétique est un peu aléatoire, une bonne carte et un GPS sont fortementutiles. Il est déconseillé de conduire de nuit. Dans le sud du pays, la plupart des pistes sont praticables pour un bon conducteur et les 4x4 ne sont pas indispensables partout.

Code de la route : Les ceintures sont obligatoires à l’avant et à l’arrière. Les limitations de vitesse sont de 100 km/h sur route, 60 km/h en agglomération et 40 km/h en centre-ville. Des autoroutes limitées à 120 km/h existent entre Tanger et El Jadida (via Larache, Rabat et Casablanca), entre Rabat et Fès (via Meknès), entre Casablanca et Marrakech et entre Marrakech et Agadir.

En cas de verbalisation, vérifiez que l’agent porte un badge (nom, prénom, grade et fonction).

Sur la route, il arrive souvent d’être ralenti par d’imposants camions qui cachent la visibilité. Gardez un peu de distance et guettez la vitre du chauffeur, celui-ci vous fera signe du bras quand la voie est libre pour le doubler.

Frais de parking : la plupart des hôtels ont leur propre parking privé et surveillé. Ils sont gratuits. Pour les riads et les maisons d’hôte, vous trouverez une multitude de « parkings » surveillés aux alentours. Ce sont, la plupart du temps, des terre-pleins où sont regroupés vélos, voitures et motos, sous la surveillance d’un gardien. Les gardiens officiels portent une plaque dorée. Ne donnez jamais d’argent à une autre personne qu’à ce gardien.

Taxi

Il existe deux types de taxi au Maroc :

  • les « grands taxis » (voiture de type berline) qui sont souvent postés devant les hôtels. Ils ne servent normalement que pour les longs trajets et sont très onéreux. Ils sont incontournables dans les aéroports où ils jouissent d'un monopole.
  • les « petits taxis » (vieux modèles et de petites tailles) se trouvent, eux, partout. Ils utilisent normalement un taximètre, n'hésitez pas à l'exiger en cas de doute. Ils n'ont pas le droit de sortir de la ville. Leurs prix sont très modiques, comptez entre 8 et 15 dirhams la course. À la tombée de la nuit, une majoration de 50 % sur le prix affiché aucompteur est pratiquée : elle est légale.
Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.