A goûter, siroter...

29/05/2017

À boire…

Le thé à la menthe ! Délicat, corsé, très sucré ou non, désaltérant ou astringent… la boisson nationale se goûte dans toutes les régions et à toute heure du jour. On peut s’étonner du succès du thé vert importé au Maroc au XIXe siècle.

Le café, les jus de fruits (orange, citron, grenade, pommes), les smoothies, lait d’amande sont très répandus (attention à la propreté des lieux et des presse-agrumes !).

Le Maroc qui produit des vins depuis l’époque romaine comprend trois zones viticoles : Oujda, Fès — Meknès, Rabat-Casablanca. On apprécie le Siroua (blanc, rouge rosé), les gris de Guerouane et de Boulaouane. Les viticulteurs ont réalisé ces dernières années de considérables efforts pour affiner la vinification, mais le climat capricieux suppose des crus de qualité inconstante !

Le Maroc étant un pays musulman, vous ne trouverez ni vin ni bière dans les cafés. Seuls les bars peuvent en commercialiser.

À manger…

Le tajine : 1 000 recettes pour un récipient ! C’est en effet dans le plat éponyme qu’est préparé ce mijoté de légumes, viandes ou poissons et réalisé avec ce que l’on a sous la main. Citrons confits, raisins, amandes, pruneaux l’agrémentent bien souvent d’une note sucrée-salée.

De même, un couscous ne ressemble jamais à un autre, bien que les ingrédients puissent être les mêmes. On distingue les couscous salés et sucrés-salés (oignons et raisins). La qualité de la graine et sa préparation comptent beaucoup dans la saveur du couscous.

Les pastillas sont réservées aux repas de fêtes. Une pâte feuilletée enrobe une farce composée de viande, de condiments, d’épices, de fruits confits (raisins)… La pastilla classique est réalisée avec une viande de pigeon.

Les soupes sont la plupart du temps consommées en en-cas (bissara : soupe de fèves) ou en période de Ramadan (harira : soupe de pois chiches) pour inaugurer la rupture du jeûne.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.