Nos coups de cœur à Malte

23/05/2017

Co-cathédrale de Saint Jean

L’archipel maltais ne manque pas de trésors baroques religieux. Construite au XVIe siècle par les chevaliers d’après les travaux de l’architecte Girolamo Cassar, la co-cathédrale de Saint Jean de Malte à la Valette est un joyau, témoignant la richesse du patrimoine religieux maltais. À l’intérieur, chaque recoin est à observer, même le pavement au sol composé de dalles sépulcrales en marbre décoré des symboles de la vie et de la mort. Les connaisseurs de latin peuvent s’amuser à lire les épitaphes sur les tombes des chevaliers. La crypte abrite le tombeau du Grand Maître Jean Parisot de la Valette qui fît construire la capitale. Plusieurs œuvres de Mattia Preti, peintre maltais, décorent les murs de la cathédrale. À ne pas manquer : les deux sublimes tableaux du Caravage, La Décollation de Saint Jean Baptiste et Saint Jérôme écrivant.

Ħaġar Qim et Mnajdra

Entourés de champs, de maquis et de rochers dominant la mer, les temples mégalithiques de Ħaġar Qim et Mnajdra datent d’envrion 3600 av. J.-C. Menacés par l’érosion depuis leur construction, le Fonds européen de développement régional a financé la construction d’abris pour mieux préserver les deux temples jumeaux classés au patrimoine mondial de l’UNESCO. Après la visite de Ħaġar Qim, on accède à Mnajdra par un chemin en pente. Les dalles de pierre imposantes et l’architecture élaborée de ces deux sites archéologiques démontrent le savoir-faire important des populations ayant érigés les temples. Si vous organisez votre séjour à Malte pendant l’équinoxe de printemps ou de l’automne, ne ratez pas les visites guidées au temple de Mnajdra pour observer le soleil levant traversant la porte principale puis le couloir principal et enfin au cœur de l’abside.

Tarxien et l’Hypogée

Au milieu des constructions urbaines au sud-est de Malte, se situent les quatre temples mégalithiques de Tarxien construits entre 3600 et 2500 av. J.-C. et restaurés récemment. Dalles décorées de spirales (motifs trouvés dans d’autres temples de l’île), animaux et autres symboles, statues de déesses et autres ornements dont les originaux de certains sont exposés au Musée archéologique de la Valette. Pour les amoureux de l’histoire préhistorique, il ne faut pas manquer la visite de l’Hypogée de Ħal-Saflieni, temple souterrain sculpté dans la roche sur plusieurs niveaux et où l’on retrouve les spirales peintes en rouge sur le mur. Des ossement ont été retrouvés, laissant penser que le lieu servait de catacombes. C’est aussi ici que l’on a découvert la fameuse statue appelée « Sleeping lady » (la femme endormie) que l’on peut voir aussi au Musée archéologique. Le nombre de visiteurs par jour étant très limité, la réservation à l’avance se fait en ligne sur la page internet du site.

Promenade en bateau à la Grotte bleue

Au sud-est de l’île, en face de l’îlot désert de Filfla, dans la belle crique de Wied iż-Żurrieq connue pour la plongée sous-marine, on peut partir pour une promenade en mer à faire à bord d’un petit bateau aux couleurs vives (dgħajsa) pour visiter les entrailles de la fameuse Grotte Bleue (Il-Ħnejja, en maltais) profonde d’une quarantaine de mètre. Quand la mer est calme, la transparence de l’eau permet d’admirer la flore sous-marine et les différentes teintes de bleu et de vert. Dans les autres grottes tout autour, à certains moments de la journée grâce aux reflets du soleil en passant la main dans l’eau, on peut observer son caractère phosphorescent. Pour éviter la queue et embarquer en toute tranquillité, mieux vaut se lever tôt ! 

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.