Nos coups de cœur à Gozo

23/05/2017

Faire ses provisions de gros sel aux Salines

Près de Marsalforn, un peu après la baie de Qbajjar, on découvre les salines, ces carrées taillées dans la pierre dorée, étendues sur environ 3 km le long du littoral jusqu’aux falaises. Toujours utilisées pour la fabrication et l’extraction traditionnelle de gros sel naturel dont le savoir-faire a été transmis à travers les générations, ces salines sont approvisionnées à l’ancienne, à l’aide de seaux, d’autres avec des pompes puisant directement l’eau de mer. Rendez-vous l’été pour voir la récolte de sel après évaporation et pour en acheter dans des petits sacs sur place. Le gros sel est ensuite stocké dans des entrepôts troglodytes sur la même côte. N’oubliez pas d’observer sur le sol, le grand nombre de fossiles et coquillages de toutes formes incrustées dans la pierre.

Voyage dans le décor du film Vue sur mer à Mġarr ix-Xini

Au bout d’une route cahoteuse perchée de manière vertigineuse entre les carrières et la vallée, se dévoile le bien méritée calanque de Mġarr ix-Xini. La beauté du paysage composé de rochers couverts de garrigues et de figuiers de barbarie et la limpidité de l’eau émeraude de la plage de galets nous fait tout de suite comprendre pourquoi Angelina Jolie et Brad Pitt ont choisi ce lieu réputé pour la baignade et la plongée sous-marine comme décor de leur film Vue sur mer, sorti en mai 2015. De maigres chemins et escaliers permettent de grimper et de s’aventurer sur les flancs des collines. Une tour érigée au XVIIe siècle guette cette magnifique calanque et ses grottes cachées.

Retour aux temps préhistoriques à Ġgantija

Construits entre 3600 et 3200 av. J.-C., les deux temples de Ġgantija ont été découverts au XIXe siècle et sont maintenant inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO. Leur nom dérive du mot ġgant qui signifie géant, en référence aux pierres colossales utilisées pour construire les autels, portes et dalles décoratives des temples ainsi que les murs extérieurs qui les protègent depuis des milliers d’années. On peut observer de gros trous sur les sols et sur certaines pierres, des traces d’ocre rouge qui laissent penser qu’elles avaient été enduites. Afin de compléter la visite et voir les impressionnantes collections de statuettes, vestiges et autres objets trouvés lors des fouilles, rendez-vous à l’Archaeological Museum au sein de la Citadelle à Rabat

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.