Géographie et environnement

26/05/2017

Géographie

Malte étant un archipel (Malte, Gozo, Comino et d’autres petites îles inhabitées) constitué de calcaire corallien, sa géographie est principalement dominée par la mer. Avec une superficie de 316 km2, l’archipel est situé environ à 93 kilomètres au sud de la Sicile et à 300 kilomètres au nord de l’Afrique (Tunisie et Libye). Dépourvu de rivières et de montagnes, le paysage aride est parsemé de petites collines et vallées et de champs en terrasse, caractéristiques de l’agriculture méditerranéenne particulièrement pauvre en eau. Le paysage littoral est assez varié : petites baies, côtes rocheuses, grottes, calanques et falaises qui s’élèvent à plus de 250 m à certains endroits. La pierre dominante (calcaire à globigérine) de couleur dorée, le sel, et les parcelles de terres arables comptent parmi les rares ressources naturelles. Avec un taux de précipitation assez bas, les ressources en eau douce sont donc très limitées. En raison du manque d’eau, de la salinité, de la parcellisation et de l’érosion des sols, l’agriculture y est peu développée. La pêche est en majorité familiale et artisanale même si en développement cette dernière décennie.

Faune

Les falaises au bord de l’eau abritent notamment des oiseaux sauvages. Situé sur les routes migratoires de nombreuses espèces d’oiseaux entre Afrique et Europe, l’archipel compte plusieurs réserves naturelles pour protéger certaines espèces, particulièrement celle de Għadira, un marécage qui attire une grande variété d’oiseaux. On trouve parmi eux : fauvettes, hérons, aigrettes, échassiers et merles bleus, l’oiseau national de Malte qui se fait de plus en plus rare.

On trouve aussi sur les îles hérissons et lapins ainsi qu’une variété de reptiles, des lézards dont une espèce unique endémique sur Filfla (un îlot) et des serpents non venimeux. Selon la légende, la disparition du poison des serpents a eu lieu grâce à Saint Paul, naufragé à Malte, mordu par une couleuvre dont il n’est pas mort. La richesse de la faune et la flore sous-marine connaît un grand succès auprès des plongeurs attirés par les grottes et les épaves.

Flore

Typiquement méditerranéenne, la flore dominante est celle de la garrigue. Le maquis est composé de thym, de romarin, de fenouil, de bruyère escarpée, de câpriers, de figuiers de barbarie et d’autres plantes grasses résistantes aux températures chaudes et aux faibles précipitations. Au printemps, les coquelicots, les marguerites et les chrysanthèmes à couronnes apportent une touche de couleur. De nombreuses espèces de plantes se trouvent uniquement sur l’archipel.
Plantée par les Chevaliers pour en faire leur terrain de chasse, la seule petite ‘forêt’ de Buskett abrite pins, cyprès et chênes verts (dont certains centenaires). Ailleurs, retrouve oliviers, eucalyptus, amandiers sauvages, caroubiers, citronniers, orangers, figuiers et lauriers-roses.

Environnement

Malte est le plus petit État de l’Union européenne mais aussi celui qui a la densité la plus élevée. L’environnement est donc menacé notamment par l’expansion de l’urbanisme et par la pollution due en partie à une très dense circulation. Le changement climatique, la désertification, la salinisation, la pollution de la mer, l’érosion des sols, les espèces menacées d’extinction, la rareté de l’eau, la surexploitation des rares ressources naturelles sont d’immenses défis environnementaux à relever. Le gouvernement a pris conscience de ces problématiques et ces dernières années, des campagnes de sensibilisation de la population à la protection de l’environnement, à un mode de vie écologique (recyclage, utilisation d’énergies renouvelables), au tourisme responsable ont été lancées. Ils sont accompagnés de projets (notamment Européens), des programmes d’éducation dans les écoles et des politiques en faveur de l’environnement comme le Climate Action Act. Par exemple, une taxe de séjour « contribution environnementale » est applicable depuis le 1er juin 2016. Un accord sur la réduction des émissions de CO2 a été signé à Bruxelles en 2010. Durant cette même année, un programme de développement durable a aussi été lancé à Gozo. Malte a ratifié et signé le Protocole de Kyoto et a participé activement à la COP21 après avoir accueilli à la Valette les Chefs d’États des pays du Commonwealth pour discuter des questions relatives au changement climatique.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.