À goûter, siroter…

17/04/2018

À table !

Pour les Malawites, le maïs, c’est la vie ! Leur plat de résistance, le nsima (prononcez n-see-ma) est une sorte de purée-polenta faite à base de farine de maïs. C’est une bouillie épaisse que l’on malaxe en boulette puis que l’on plonge dans une variété de ragoûts. Les plus fortunés mangent le nsima avec de la viande de chèvre, du bœuf, du poulet ou du poisson (frais ou séché), en particulier aux alentours du lac Malawi. Les plus pauvres consomment le nsima avec des haricots, des feuilles de citrouille (chibwabwa) et d'autres légumes. Au petit-déjeuner, le nsima peut être servi en soupe, sucré ! Dans les villes, comme Lilongwe ou Blantyre, vous trouverez des food trucks, proposant des sandwichs, des frites mais aussi des beignets, les fameux mandasi, plutôt savoureux !

On trouve aussi des légumes comme les oignons, les tomates, les courgettes, les carottes, le chou, les patates douces. Beaucoup de fruits, mangue, banane, ananas, ainsi que la canne à sucre sont avant tout destinés à l’exportation.

Santé

Le Malawi est le deuxième pays producteur de thé d’Afrique, derrière le Kenya, mais ne vous attendez pas à boire de délicieux nectars. La plupart des plantations de thé du pays produisent un thé industriel sans saveur.

Concernant l’eau, privilégiez toujours l’eau embouteillée même dans les grandes villes.

Vous trouverez de la bière locale brassée à Blantyre par Carlsberg. Il existe plusieurs saveurs dont la classique appelée green. Les autres marques de bières et d’alcools sont importées. Sachez que le Malawi produit ses propres liqueurs, notamment Malawi Vodka, Gin Malawi, Malawi Rhum, Brandy Gold Label et la liqueur de canne, Powers.

Bizarre, bizarre

Sur les rives du lac Malawi, on vous proposera peut-être une sorte de tourte fourrée avec une purée à base de mouches cuites en grande quantité…

Retour haut