4 conseils pour se fondre dans le décor

17/04/2018
1

Saluer et plus si affinités

Au Malawi comme partout, on sesalue quand on se croise. Par contre,à la différence de beaucoup de pays, quand on demande comment ça va, on attend une vraie réponse. Pas un« bien » automatique, mais plutôt l’état des lieux de la santé générale de son interlocuteur, de sa famille, de sa situation professionnelle, de la météo et bien d’autres sujets d’actualité. Vous voulez demander où se trouve tel hôtel ? Très bien, armez-vous de patience et apprenez à d’abord faire connaissance avec votre interlocuteur avant d’avoir la réponse à votre question.

2

Apprendre à jouer au bawo

Vous connaissez peut-être déjà ce jeu sous le nom d’awalé, l’un des jeux les plus populaires d’Afrique. Les cafés malawites n’y échappent pas non plus. Le but du jeu peut paraître simple : il faut collecter le plus de graines pour gagner. Sur deux rangées de 6 cases, les joueurs dispersent leurs graines une par une dans le sens inverse des aiguilles d’une montre pour en faire des paires ou des trios qui leur permettront de les rapporter. Cela peut paraître simple et sans grand intérêt tactique, pourtant, plus on y joue plus on en découvre des subtilités mathématiques !

3

Tout faire en bicyclette

On associe souvent les deux roues à certains pays asiatiques mais le Malawi est LA patrie du vélo. Il sert à tout ! Il faut dire qu’il a l’avantage de ne pas souffrir des aléas du prix et surtout de l’approvisionnement du pétrole, ni des taxes sur la circulation et le stationnement. Vous ne manquerez pas de remarquer les kabazas, ces taxis-vélos dont le porte-bagage arrière est remplacé par un siège rembourré où peuvent prendre place des familles entières. Ils font aussi office de poids lourds à deux roues, charriant tonneaux, poutres et autres encombrantsde taille.

4

Être tatillon avec le savoir vivre

Ne faites pas de vos passages dans les villes et village un safari photo. Sachez que le Malawi est le pays d’Afrique dont les habitants sont les moins enclins à se laisser prendre en photo. Respectez-le et demandez toujours la permission avant de prendre un cliché. Si la personne refuse, elle le fera également avec délicatesse. Profitez-en pour échanger avec elle et fixer son visage dans votre mémoire non virtuelle. Dans les rues, ce sont les amis qui se tiennent la main, pas les amoureux. Évitez les gestes d’affectionen public, ils sont mal vus.

Retour haut