Nos coups de cœur sur la côte Est

04/01/2017

Emprunter une superbe route côtière

De Kota Bharu à Kuala Terengganu, 160 km plus au sud, une paisible route côtière a été tracée au plus près de la mer. Sans s’arrêter, il faut compter 3 heures en voiture. Mais multiplier les stops fait partie de l’esprit du voyage dans cette région authentiquement malaise encore peu touristique : ici, un village avec son marché haut en couleurs ; là, une gargote qui sert du thé tarik, ce thé au lait très sucré dont raffolent les Malaisiens ; et là, un pêcheur qui ramasse ses filets : jolies rencontres garanties !

Dormir dans une maison traditionnelle

Des maisons anciennes traditionnelles – une trentaine au total – ont été démontées pièce par pièce, soigneusement restaurées et transportées dans un grand domaine aménagé entre mer de Chine et mangrove pour être converties en hôtel de charme aux allures de musée. Avec son mobilier d’origine, l’ensemble évoque à s’y méprendre un palais du XVIIe siècle. Mais le meilleur de la modernité est également au rendez-vous. Les lucioles apprécient la longue piscine et les tortues vertes aiment venir pondre sur la plage…

Faire de la plongée à Tioman

Ils sont venus, ils sont tous là : poissons anges, papillons ou perroquets, gorgones colorées et coraux mous, étoiles de mer, anémones fluo, Napoléons, Demoiselles, raies majestueuses, bébés barracudas, requins de récif, mérous, tortues… Les fonds marins des îlots de Tioman sont tous des spots de plongée de tout premier ordre. L’activité se pratique de février à octobre, hors période de mousson, et les centres offrent toute la sécurité voulue. On peut même explorer des épaves et plonger de nuit !

Pédaler à son rythme de village en village

Imaginez un long ruban de sable blanc ponctué de villages de pêcheurs. Une petite route tranquille borde la plage, invitant à pédaler pour mieux se fondre dans la vie locale. Au gré de l’humeur, vous obliquerez parfois vers l’intérieur des terres, circulant à travers cultures vivrières et champs de tabac. Les habitants du Kelantan voient passer peu de touristes, alors des touristes à vélo … L’incongruité décuple leur hospitalité légendaire : une expérience 100 % authentique, très loin des sentiers battus.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.