Kuala Terengganu

05/01/2017

Kuala Terengganu signifie littéralement la Bouche de la rivière Terengganu, rivière qui a aussi donné son nom à cet État du nord-est de la Malaisie. Fondée au XVe siècle par une famille de commerçants chinois, la ville est aujourd’hui un gros centre ultra-moderne hérissé de nombreuses mosquées, dont un extraordinaire édifice flottant de style néo-mauresque d’un blanc étincelant, ancré un peu à l’écart du centre.

Seul le lacis de ruelles du quartier historique de Chinatown porte encore la mémoire du passé avec ses shophouses à deux étages si typiques de l’Asie du Sud-Est : alternance de façades pastel et de couleurs vives, l’ensemble a beaucoup de charme. Temples kitsch, échoppes populaires mais aussi galeries d’art, boutiques alternatives, street art, stands de cuisine de rue et animation bon enfant, Chinatown est le coin le plus séduisant de KT.

À voir aussi dans les environs : Muzium Negeri Terengganu dont les collections réunissent d’anciens palais, des embarcations traditionnelles et autres textiles précieux, kriss, tambours de cuivre. Et même… une pompe à essence dans la galerie du pétrole, en référence à ce qui fait aujourd’hui la richesse de la région.

Kuala Terengganu est le point de départ d’une balade buissonnière sur la côte nord jusqu’à Kota Bharu, dans l’État voisin du Kelantan, ou embarquer pour les îles, de celle de Palau Duyong Basar, dans l’estuaire, avec ses chantiers navals et ses maisons sur pilotis, à celles qui essaiment au large comme autant de cartes postales tropicales. 

Le plus Comptoir des Voyages

Observer la ponte des tortues sans perturber la quiétude de ces adorables reptiles.

Nous on adore

Lever les yeux au ciel et admirer le ballet des cerfs-volants traditionnels, véritables œuvres d’art.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.