Kota Kinabalu

01/01/2017

Kota Kinabalu est la capitale hyperactive de l’État de Sabah, dont le territoire occupe le nord-est de l’île de Bornéo. Cet ancien comptoir commercial britannique s’ouvre doucement au tourisme et son atmosphère est particulièrement friendly. Le grand marché artisanal est resté authentique, des pêcheurs s’activent toujours sur le Waterfront et le soir venu, on s’installe en terrasse à Tanjong Aru pour admirer le coucher de soleil. Pour dîner, cap sur le Night Market et ses tables posées le long d’une jetée, où l’on déguste une cuisine de rue de haute volée mêlant les influences.

Dans les environs de KK, petit nom de cette grande ville à la croissance échevelée, le village culturel de Monsopiad propose une reconstitution des habitats traditionnels de l’ethnie Kazadan, le peuple autochtone de l’ État de Sabah. Au large, des petites îles sauvages invitent aussi aux escapades balnéaires à la journée.

Mais la star du coin reste le mont Kinabalu, point culminant de l’Asie du Sud-Est à plus de 4000 mètres d’altitude : assister au lever de soleil depuis son sommet est un moment magique réservé aux bons marcheurs et nécessitant de réserver son excursion bien à l’avance. En revanche, les treks dans la jungle alentour sont accessibles à tous, révélant de superbes points de vue sur cette montagne verte qui plonge dans l’océan… Non loin du Kinabalu, Mari-Mari est un autre village traditionnel reconstitué qui propose des visites organisées, dégustation de thé au gingembre incluse. 

Le plus Comptoir des Voyages

Monter dans le train à vapeur qu’empruntent les locaux et se régaler des plats indiens servis à bord.

Nous on adore

La silhouette parfaite du mont Kinabalu.

Retour haut