4 conseils pour se fondre dans le décor

22/12/2016
1

connaître les usages

Les Malaisiens attachent beaucoup d'importance au comportement en société et à la tenue vestimentaire qui, pour eux, marquent le respect envers les autres. Très tolérants à l’égard des voyageurs qu’ils traitent comme leurs invités, les Malaisiens ne vous feront jamais de remarques. À vous de connaître et respecter les usages afin de donner la meilleure image possible de votre pays. En Malaisie, il n’est pas d’usage de se saluer en serrant la main : un hochement de tête et un sourire suffisent. Pour saluer une personne âgée, surtout dans la campagne, il est préférable d'employer une formule malaise plutôt qu'anglaise. Comme dans beaucoup de pays d’Asie, on ne montre jamais quelqu’un du doigt, pas plus qu’on ne touche la tête des gens, y compris celle des enfants. Gardez une attitude modérée : les disputes ou élans d’affection en public ne sont pas habituels.

2

croire aux esprits

Animistes avant de se convertir à l’Islam, les Malaisiens ont gardé certaines croyances selon lesquelles la dépression, la fatigue chronique et d'autres problèmes émotionnels ou psychologiques sont imputables aux mauvais esprits (hantu) et ne peuvent être résolus que par un chaman (pawang). L’un des traitements les plus anciens et les plus spectaculaires est appelé « jeu de la princesse », en référence à Puteri Saadong, une légendaire princesse de Kelantan au XVIIe siècle, rendue folle par les infidélités de son mari. Le « jeu de la princesse » est surtout pratiqué dans l'État du Kelantan et s'inspire de traditions culturelles locales et de figures légendaires pour « élever l'esprit des patients ». Interdit par les autorités à majorité musulmane, ce jeu n’a pourtant jamais été aussi populaire dans les villages.

3

déjeuner chez l’habitant

Outre le plaisir de découvrir de nouveaux plats et des saveurs inédites, partager un repas avec les Malaisiens permet de s’immerger dans une nouvelle culture et de partager de bons moments. Si vous êtes invité dans une famille malaise, retirez vos chaussures avant de pénétrer à l’intérieur. Ne vous étonnez pas si un jeune enfant vous offre une pincée de sel. Un repas malais traditionnel commence par ce geste, pour rafraîchir la bouche, en plaçant le sel au bout de la langue. Éviter de manger avec la main gauche, considérée comme impure. Dans la mesure du possible, ne refusez pas un plat et essayez de terminer votre assiette pour ne pas offenser ceux qui ont préparé votre repas. Enfin, n’ayez pas l'air de vous moquer de quelqu'un. Les Malaisiens sont un peuple fier : le moindre manque de respect est souvent considéré comme un affront.

4

passer une soirée au karaoké

Apparu au Japon dans les années 1970, le karaoké a depuis conquis l’Asie du Sud-Est. Il est aujourd’hui l’activité favorite des Malaisiens pour passer un moment détendu entre amis. De la salle de karaoké classique ouverte tous les soirs au karaoké en plein air installé les jours de fêtes, de scènes dignes des grandes salles de spectacle aux cabines-karaoké installées chez soi ou dans les centres commerciaux pour chanter tout son soûl sans déranger personne, impossible de passer à côté. L’Église l’a bien compris qui a installé un karaoké dans certains bâtiments pour que les fidèles entonnent les cantiques en chœur. Oubliez l’image quelque peu folklorique du karaoké en France et lancez-vous. Nul doute que vous vous prendrez au jeu et que, grâce au sous-titrage retranscrit dans l’alphabet latin, vous parviendrez, bon an mal an à la fin de votre chanson.

Retour haut