Peuples et institutions

06/12/2017

Politique

Depuis 1976, Madère est une région autonome d’outre-mer du Portugal, avec son propre parlement et son président régional. L’assemblée régionale législative est composée de 50 membres, élus tous les quatre ans, chargée du fonctionnement de l'île et du vote du budget de la région. Le gouvernement  exécutif régional, dirigé depuis 2015 par le président Miguel Albuquerque, administre presque tous les budgets, sauf la politique extérieure et la défense, qui dépendent de Lisbonne. Il a également le droit de lever ses propres impôts et taxes.

Au sein du gouvernement régional, le « Représentant de la République » est la charnière entre Madère et le Portugal. Le siège du gouvernement régional se trouve dans la capitale, Funchal.
Au niveau local, l’archipel de Madère est subdivisé en onze communes, 10 sur l’île de Madère et une à Porto Santo. Le gouvernement de Madère n'a pas de politique linguistique particulière en tant que région autonome, le portugais standard constitue de fait la langue officielle dans l'archipel.

Économie

À partir de 1986 et de son entrée dans l’Union Européenne, le Portugal a eu droit à différents programmes d'aides régionales, dont l'archipel a bénéficié. Madère est alors passée de région pauvre, avec peu d’éducation, pas d’infrastructures, et aucune  perspectives de développement, à région “riche“ (ayant un Produit Intérieur Brut dans la moyenne des pays européens). Grâce à des aides importantes de l’Union Européenne, versées jusqu’aux années 2000, Madère a construit des routes, des aéroports, de grands aménagements urbains, des hôtels, des golfs… qui ont boosté le secteur du bâtiment et des travaux publics, mais sont aujourd’hui en recul.

Pour autant le taux de chômage reste relativement bas, aux alentours de 11%, fin 2016. Le tourisme, qui représente plus de 20% du Produit National Brut, est la principale ressource de l’archipel avec l’agriculture, activité historique, qui emploie plus de 11% de la population, principalement pour la culture des vignes et des fruits tropicaux. L‘artisanat, en particulier la broderie et la vannerie, fournit également un emploi à plusieurs milliers de personnes. Près des trois quarts de la population de l’archipel vit sur la côte sud, en particulier à Funchal. C’est autour de la capitale que se concentre l’essentiel de l’activité économique et que sont regroupés la plupart des établissements hôteliers.

Peuple

Madère compte une population totale de 253 600 habitants (enquête sur l’emploi de l’INE, 4e trimestre 2016), dont 46,8 % d’hommes et 53,2 % de femmes. Bien que Madère se trouve à quelques encablures du Maroc, sa population est surtout européenne, et principalement portugaise depuis la découverte de l’île par le capitaine Zarco au XVe siècle. Au cours de siècles, viendront s’ajouter des Espagnols, des Italiens, quelques Bourguignons, et de nombreux Anglais à partir du XVIIe siècle.

Les Africains, issus des ex-colonies portugaises (Angola-Mozambique), restent très minoritaires. En réalité Madère est plus une terre d’émigration que d’immigration car l’île a été régulièrement en proie à des famines : dès le XIXe siècle, des familles entières tentent leur chance au Brésil puis les destinations se diversifient. Pendant la dictature de Salazar, le Venezuela et l’Afrique du Sud verront arriver un nombre record de Madériens. Aujourd’hui, ces mouvements de populations se sont stabilisés.

Retour haut