06/12/2017

À une vingtaine de kilomètres à l’Est de Funchal, Machico est lovée au fond d’une baie dans laquelle débouche la vallée fertile de la Ribeira de Machico. Comme souvent à Madère, paysage agricole et littoral cohabitent harmonieusement. La ville s’étend sur la colline, où s’égrènent de charmantes maisons colorées, mais la partie ancienne est située en front de mer. À l’Est de la rivière, il faut déambuler dans le quartier pittoresque des pêcheurs, où l’on fabriquait des grands thoniers il y a encore quelques années, et faire une halte sur la place ombragée de grand platanes où se trouve la Capela dos Milagres. L’église serait bâtie à l’emplacement de la tombe du légendaire chevalier britannique Rober Machim, débarqué à Madère au XIVe, pour vivre ses amours contrariés avec une dame de noble lignée…

Dans le centre de Machico, l'église paroissiale de Nossa Senhora da Conceição offre un bel exemple de façade gothique manuélin mais l’intérieur, maintes fois remanié, est de style baroque. Depuis l’église, un entrelacs de ruelles pavées conduit à la forteresse face à l’océan. Là, vous pourrez profitez de l’une des seules plages de sable doré de Madère, bien que le sable soit importé du Maroc ! Avant de quitter Machico, grimpez sur la colline où se trouve le Pico do Facho (le pique de la torche). Du belvédère, le panorama sur la côte Sud de Madère est superbe. À quelques kilomètres de la ville se trouve le charmant village de Santa Cruz, souvent délaissé des circuits touristiques car abritant l’aéroport international. Pourtant, son centre-ville a beaucoup de cachet avec sa belle église Saint-Sauveur, la plus ancienne de l’île, ses palais de style manuélin et sa jolie plage de galets noirs.

Retour haut