4 conseils pour se fondre dans le décor

06/12/2017
1

Ne pas parler espagnol

Si vous ne parlez pas le Portugais, évitez de vous adresser aux Madériens en Espagnol même si le Madeirense (dialecte local plus chantant que le Portugais “national“) a quelques similitudes avec la langue de Cervantès. Les relations entre l’île aux fleurs et la Couronne d’Espagne n’ont jamais été très bonnes. Bien que les Anglais aient eux aussi colonisé l’île, ils lui ont apporté une économie florissante en développant notamment le fameux vin de Madère. Pour vous faire comprendre, optez donc pour la langue de Shakespeare !

2

Être incollable sur Cristiano Ronaldo

Le célèbre joueur de foot est né en 1985 à Funchal et l’aéroport international de Madère porte son nom depuis l’Euro 2016 où il a mené le Portugal à la victoire. Le footballeur trentenaire a fait construire un hôtel, le CR7 (son surnom) en partenariat avec le groupe Pestana. Donnant sur la marina, il possède une aile transformée en musée. Les fans s’émerveilleront devant ses médailles, ses maillots, ses ballons d'or et toutes les coupes qu'il a pu gagner au cours de sa carrière, comprise celle du dernier Euro ! Sans oublier les statues en cire de la star du ballon rond… 

3

Faire feu de tout bois

Madère est fille du feu. Formée par la lave, elle doit également sa colonisation par l’Homme aux grands incendies qu’il y causa intentionnellement au XVe siècle afin de percer la dense forêt primaire qui la couvrait. En effet, jusque là, l’île était restée totalement vierge d’activité humaine, d’où son nom qui vient du portugais madeira qui signifie bois. Aujourd’hui, de cette vaste forêt laurifère seule subsiste une zone s’étendant sur 15 000 hectares. Elle est inscrite au patrimoine mondial l’Unesco et reste la dernière de ce type existante dans le monde. Les îles des Desertas et des Selvagens ont pu, elles, rester intactes de toute influence humaine.

4

Observer la fine fleur végétale

Avec son printemps éternel, Madère est surnommé l’île aux fleurs, tant elles y sont nombreuses. À Funchal, on trouve de nombreux jardins qui leurs sont consacrés : jardin botanique, jardin des orchidées, grand jardin du Monte Palace, jardin de la Quinta des Cruzes… Mais c’est encore à l’état sauvage qu’elles séduisent le plus. On peut les admirer sur les nombreux sentiers de marche qui sillonnent l’île. Hortensias, bruyères, rhododendrons, euphorbes, amaryllis, vipérines, scrofulaires et chrysanthèmes offrent un panel de tons vifs. Le mois d’avril, la fête des fleurs bat son plein et fait parader des chars couverts de pétales multicolores.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.