Quand partir à Madagascar ?

31/01/2016

Le climat à Madagascar 

Pour faire simple, Madagascar connait deux saisons : l'hiver austral, tempéré et sec et l'été austral, chaud et pluvieux. 

La majeure partie des voyages s'effectue pendant l’hiver austral entre avril et mi-novembre. Cette période sèche permet d'accéder à tous les sites sans contrainte particulière même si les conditions varient d’une zone à l'autre selon l'altitude ou la localisation. Les Hauts Plateaux sont frais et agréables, il peut même y faire froid la nuit, particulièrement à Antsirabe, Fianarantsoa et Isalo. La côteoOuest (Nosy Be,tsingy de Bemaraha, Ifaty, Tuléar) bénéficie d'un grand soleil et la côte est (Diégo-Suarez, île Sainte-Marie, canal des Pangalanes) connaît un climat plutôt chaud et humide.

Pendant l'été austral, de décembre à mars, le pays subit de fortes précipitations, surtout sur la côte est. La saison des pluies peut rendre un certain nombre de pistes impraticables ou entraîner des crues qui perturbent le fonctionnement des bacs. La saison cyclonique se concentre de janvier à mars.

Les points forts de chaque saison

Pendant l'hiver austral (juin-septembre) 

Randonner à travers les tsingy de Bemaraha, traverser à bord d’un chaland la rivière Tsiribihina, aux rives ponctuées de baobabs, observer les baleines à bosse qui viennent s’accoupler et mettre bas.

Pendant l'été austral     (décembre-mars) 

Suivre la "route du Sud" et admirer les rizières toutes vertes, les baobabs en fleurs et les marchés de fruits exotiques, barboter tout seul dans la piscine naturelle du massif de l'Isalo, plonger dans le lagon d'Ifaty.

Pendant les intersaisons     (avril-mai et octobre-novembre) 

Faire une croisière en pirogue à voile au large de la mer d’Émeraude, mettre le cap sur l’archipel des Mitsio, photographier les pêcheurs au filet sur leur pirogue, se balader à cheval dans le parc national de l’Isalo au coucher du soleil. 

 

Quelques dates festives

Alahamady Be : Le Nouvel An malgache se fête avec de grandes cérémonies traditionnelles, des sacrifices de zébus, des danses et des chants. Elle a lieu les trois premiers jours du premier mois lunaire soit en général en mars.

Santa-Bary : C’est la fête du riz ! Entre avril et mai, on célèbre autour de grands repas la première récolte de l’année en espérant que les prochaines soient abondantes. L’ambiance y est joyeuse et festive.

Fête de l’Indépendance : Tous les 26 juin, les Malgaches célèbrent leur indépendance acquise vis-à-vis de la France en 1960. L’armée et les chars défilent dans la capitale.

Famadihana : ou "retournement des morts". Cette cérémonie a lieu de juin à septembre, principalement sur les Hauts Plateaux et est certainement la fête malgache la plus impressionnante. Les familles enterrent une deuxième fois leurs morts après les avoir exhumés, enveloppés dans un nouveau linceul et leur avoir parlé, chanté des chansons, demandé conseil ou protection…

Retour haut