Le tourisme responsable à Madagascar

24/01/2016

Les pratiques indiquées s’appliquent à au moins 80 % des voyages proposés. Comptoir des Voyages certifié "Vers un Tourisme Responsable" et les acteurs locaux se sont engagés ensemble dans une démarche de progrès avec, pour objectif, de respecter ces pratiques.
Rappelons que l’attribution de la certification "Vers un Tourisme Responsable" dépend d’un audit externe et indépendant effectué par AFNOR Certification. ATR délivre aux acteurs locaux travaillant avec des tour-opérateurs certifiés VTR une attestation garantissant le respect de ces pratiques.

L’équipe ATR vous souhaite un excellent voyage !

Pratiques environnementales

Les acteurs locaux mettent en place des pratiques pour minimiser la quantité de déchets produits et pour que les déchets générés soient collectés, triés et traités de manière durable dans des conditions "localement" convenables, ou rapportés en France, le cas échéant (piles, batteries). Le personnel de terrain informe et sensibilise les voyageurs.

Si besoin, les acteurs locaux mettent en place des pratiques de gestion de l’eau avec l’implication directe de leur personnel : consommation raisonnée, utilisation de détergents écologiques, limitation de l’impact sur la biodiversité et sur les populations. Le personnel de terrain informe et sensibilise les voyageurs.

Si besoin, les acteurs locaux respectent les règles d’utilisation du bois selon la législation malgache, en particulier dans les espaces protégés. Ils limitent au maximum l’utilisation du bois lors d’activités touristiques ; lors des bivouacs, la cuisine se fait au gaz.

Les acteurs locaux impliquent les parties prenantes locales et les communautés locales dans la mise en place de pratiques touristiques responsables. Ils sensibilisent également les voyageurs aux questions de la mendicité, de l’achat du patrimoine local comme souvenirs (fleurs, coquillages, animaux vivants, article du patrimoine national), des codes vestimentaires, des us et coutumes et des cultures à respecter. L’artisanat malgache fabriqué localement est privilégié afin de soutenir le savoir-faire local.

Toute forme de tourisme sexuel impliquant des enfants et des adultes est proscrite au niveau de l’ensemble des activités des acteurs locaux.

Les groupes à Madagascar sont limités à 15 personnes dans le voyage aventure et à 25 pour les autres voyages. En cas d’opération spéciale impliquant un grand nombre de voyageurs, les acteurs locaux et Comptoir des Voyages s’engagent à mobiliser ensemble les ressources nécessaires pour la remise en l’état des sites.

• Comptoir des Voyages met à votre disposition la "Charte Éthique du Voyageur" avant votre départ : un document de sensibilisation aux pratiques du développement durable appliqué au tourisme.

Comptoir des Voyages se conforme à des engagements responsables pour sa propre structure (politique sociale et environnementale).

Pratiques sociales  

Comptoir des Voyages s’engage envers les acteurs locaux malgaches sur la base d’une relation durable et évite de mettre fin à des relations commerciales de façon abusive. Les acteurs locaux privilégient avec leurs salariés (personnels de terrain et administratif majoritairement d’origine régionale) des relations durables et travaillent exclusivement avec des guides touristiques agréés.

Les guides touristiques sont initiés aux gestes et aux choix compatibles avec un tourisme responsable et sont formés à la gestion de groupe, à la logistique matérielle et à la situation environnementale, sociale et culturelle du pays. Pour les activités en pleine nature, ils sont formés aux premiers secours et ont les connaissances médicales requises en montagne, le cas échéant.

Les acteurs locaux respectent l’âge minium d’embauche : 18 ans.

Les acteurs locaux s’engagent à verser des salaires décents à leurs salariés. Ces salaires peuvent paraître faibles à un voyageur européen, mais ils doivent être comparés au pouvoir d’achat local. Exemple : postes et salaires minimums net, variables en fonction de la taille des groupes, des itinéraires et des activités.
Guide : 15 € / jour (freelance) ; 100 € / mois (permanent)
Porteurs : 6 € / jour (freelance)
Chauffeur : 13 € / jour (freelance) ; 90 € / mois (permanent)
Cuisinier : 10 € / jour (freelance)
En comparaison institutrice publique : 60 € / mois (permanent)

Les acteurs locaux ne travaillent qu’avec des porteurs âgés de 18 ans minimum et respectent la charge maximale de 20 kg.

Pendant les voyages, le personnel de terrain est hébergé, nourri et un équipement adapté lui est fourni si nécessaire dans des conditions "localement" convenables.

Le montant générique minimum des pourboires recommandé pour un séjour à Madagascar, variable selon l’itinéraire et la durée, par personne et par semaine est de 25 €. Cet indicatif tient compte du niveau de vie général du pays, et a pour objectif d’éviter de déstabiliser les équilibres économiques locaux - sur l’affectation des pourboires par métiers se reporter aux fiches techniques voyage de Comptoir des Voyages.

Pratiques juridiques

Comptoir des Voyages travaille avec des acteurs locaux justifiant de la Licence B "Voyagiste ou tour operator – Réceptif" ou de la Licence C "Entreprise de prestations touristiques spécialisées". Il contracte également une assurance responsabilité civile et une assurance sociale pour l’ensemble du personnel permanent

Si pendant votre voyage à Madagascar vous constatez des pratiques contraires aux engagements décrits ci-dessus, pensez à nous en faire part en remplissant le questionnaire de satisfaction dès votre retour. Nous effectuerons les actions correctives nécessaires en fonction de vos témoignages. Vous pouvez également en faire part à ATR :
contact@tourisme-responsable.org

Merci votre avis est important !

 

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.