Ifaty et Anakao

19/03/2013

Cap sur les côtes Sud-Ouest ! Au bout de la fameuse Nationale 7, dans la région d'Atsimo-Andrefana, se trouve Tuléar, la capitale du Sud malgache. Aux extrémités de la baie du même nom, Anakao et Ifaty sont deux villages de pêcheurs posés sur une plage de sable blanc, juste devant la deuxième plus grande barrière de corail au monde.

On peut rejoindre Anakao, au sud de la baie, en utilisant les pirogues à balancier traditionnelles des pêcheurs vezo. Arrivés dans ce petit village préservé de 3 000 âmes, vous comprendrez mieux le sens de l'expression malgache mora-mora, utilisée pour décrire un rythme (très) tranquille.

Au programme : hamac, brochettes de poisson grillé, cocotiers, mer bleue et cocktails au rhum. Dans cette région de Madagascar, la plongée est, bien sûr, l'attraction principale, après le farniente. Quelques minutes en pirogue sur le canal du Mozambique et c'est parti pour une exploration de la vie aquatique autour du Grand Récif !

De très nombreux clubs de plongée installés sur les côtes vous emmèneront rapidement dans des endroits magnifiques et accessibles aux débutants. N'hésitez pas à poursuivre votre navigation jusqu'à l'île de Nosy Ve où vous pourrez apercevoir des pailles-en-queue, une espèce d'oiseaux endémiques à Madagascar.

De l'autre côté de la baie, Ifaty est le cousin du Nord. Tout aussi calme et préservé, le village offre les mêmes caractéristiques qu'Anakao : mora-mora et plongée douce dans les eaux translucides du lagon. Le massif des Roses, une réserve naturelle sous-marine sur la barrière de corail, est la destination la plus prisée.

À terre, une visite de la spectaculaire forêt des baobabs vous mettra en appétit pour votre langouste du soir.  Enfin, si vous êtes sur la côte entre juillet et septembre, vous aurez peut-être le privilège de voir des baleines à bosse s'amuser à sauter hors de l'eau. Tout simplement magique !

Le plus Comptoir des Voyages

Des nuits en bungalow avec hamac, à l’ombre des cocotiers.

Nous on adore

Partir à la découverte de la forêt de baobabs de Reniala, en charrette à zébu.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.