Lexique de survie en Lituanie

01/06/2017

Le lituanien est la langue officielle de la Lituanie et l’une des 24 langues officielles de l’Union européenne. Elle est parlée par quelque 4 millions de locuteurs dans le monde.

Le lituanien est avec le letton le dernier représentant des langues baltes. Par suite de circonstances historiques particulières, cette langue a très peu évolué : c’est la langue la plus conservatrice des langues indo-européennes.

Du point de vue de sa structure grammaticale, elle est à certains égards aujourd’hui encore proche du sanscrit ou du grec ancien parlés il y a 2500 ans.

Elle s’écrit avec l’alphabet romain depuis le xie siècle mais s’orne de signes dits diacritiques : le nosiné, le point suscrit, le macron et le hatchek.

AU MINIMUM

Bonjour : Labas rytas / Laba diena (après-midi)

Au revoir / Adieu : Viso gero / Sudie

Comment vas-tu ? : Kaip jums sekasi?

Oui / Non : Taip / Ne

S’il vous plaît / Merci : Prašau / Dekui!

Veuillez m’excuser : Atleisk

Je m’appelle… : Mano vardas yra…

BRAVO !

Je ne comprends pas : Nesuprantu

Pourriez-vous m’aider ? : Gal galite man padeti?

Combien ça coûte ? : Kiek šitas kainuoja?

Où sont les toilettes ? : Kur yra tualetas?

D’où venez-vous ? De Paris. : Iš kur jus (atvykote)? Iš Paris.

Que voulez-vous boire ? : Ko noretumete išgerti?

Je voudrais aller à l’aéroport. : (Aš) noriu (važiuoti) i oro uosta.

ÉPATEZ VOS AMIS

… en déclamant des points de la constitution de l’utopique république d’Uzupis.

L’Homme a le droit à l’eau chaude, au chauffage durant les mois d’hiver et à un toit de tuile.

Žmogus turi teise i karšta vandeni, šildyma žiemos metu ir cerpiu stoga.

Le chat a le droit de ne pas aimer son maître mais doit le soutenir dans les moments difficiles.

Kate neprivalo myleti savo šeimininko, bet sunkia minute privalo jam padeti.

L’Homme a le droit de ne rien comprendre du tout.

Žmogus turi teise nieko nesuprasti.

L’Homme a le droit d’être d’une nationalité différente.

Žmogus turi teise buti ivairiu tautybiu.

L’Homme a le droit de fêter ou de ne pas fêter son anniversaire.

Žmogus turi teise švesti arba nešvesti savo gimtadienio.

Retour haut