À bouquiner, regarder…

30/05/2017

PAGES LITUANIENNES

Sur les bords de l’Issa de Czeslaw Milosz (1956). Avec son roman, le Prix Nobel de littérature (1980) dévoile l’ambivalence de la relation de l’homme avec la nature, à la fois fasciné par sa beauté et effrayé par ses lois implacables.

La Promesse de l’aube de Romain Gary (1960). Né Roman Kacew à Vilnius, l’auteur raconte son enfance, son dur apprentissage d’aviateur, ses aventures de guerre. La promesse de l’aube, c’est celle qu’il s’est faite à l’aube de sa vie pour rendre justice et donner un sens aux sacrifices de sa mère.

Les Âmes baltes. Périple à travers l’Estonie, la Lettonie et la Lituanie de Jan Brokken (2013). Au cours des années 2000, l’écrivain a parcouru les pays baltes, passant des forêts de frênes de Lituanie à toutes les petites gares, auberges, châteaux ou manoirs.

LA LITUANIE SUR GRAND ÉCRAN

La Conjuration du péché de Algimantas Puipa (2007). L’histoire de Vika, dont le mari est interné dans un asile psychiatrique. Bouleversée, Vika tombe amoureuse d’un prêtre catholique, Paulius. Quand ce dernier met un terme à leur liaison, Vika est déterminée à se venger.

Summer de Alanté Kavaïté (2015). Sangaïlé, 17 ans, passe ses vacances avec ses parents entre lac et forêt, dans une nature toute nordique. À l’occasion d’un meeting aérien, elle recontre Austé, jeune femme extravertie. Entre elles naît une amitié qui se transforme en relation amoureuse

Frost de Sharunas Bartas (2017). Le voyage d’un couple de Lituaniens partis apporter des vivres aux Ukrainiens en guerre contre les Russes. Présenté à Cannes, le film est réalisé par l’un des plus grands cinéastes lituaniens.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.