Nos petits secrets au Nord du Laos

16/10/2014

LES ENVIRONS DE VANG VIENG

Il y a dans les paysages karstiques de Vang Vieng une dimension fantasmagorique. Souvent comparés à la baie d’Along, ces amoncellements de pierre plongés dans l’eau, les méandres de la rivière Nam Song s’explorent de mille et une manières : descente de rivière, kayak, escalade, randonnée pédestre ou VTT. Une grande variété de sensations s’offre aux promeneurs : fraîcheur des grottes, vues panoramiques pendant l’ascension du piton rocheux de Pha Ngeun, bain rafraichissant dans le Blue Lagoon, rencontres avec les communautés hmongs.

PAK OU et PA BENG

Situées au confluent du Mékong et de la rivière Nam Ou, les falaises de Pak Ou bornent le paysage de leur masse lisse et sombre. Dans leurs flancs, deux grottes sacrées font l’objet d’une vénération ancestrale. Ce lieu de pèlerinage est célébré pour le Nouvel An, les fidèles déposant alors une statuette en signe de dévotion. Le cœur et l’entrée des deux grottes sont peuplés de milliers de Bouddhas aux visages sereins qu’il faut prendre le temps d’observer un à un. Une plongée dans la spiritualité et l’icône bouddhiste qui en apprend beaucoup sur les styles artistiques régionaux. A Pakbeng, le paysage est plus âpre encore, des feuillets de schistes font saillie au-dessus des eaux du Mékong. Les montagnes alentours méritent d’être explorées pour leurs richesses naturelles presqu’intactes et les villages de l’ethnie khamu.

LE VILLAGE DE MONG NGOI

On ne parvient dans ce village comme insulaire qu’au terme d’une navigation entre récifs karstiques et rapides sur la rivière Nam Ou. Quelques maisons de bois s’égrènent dans la rue principale, entourées parfois de jardins. A l’est, s’ouvre une vallée enchanteresse traversée par une rivière. Éboulis, forêt primaire tropicale, mosaïques de rizière en composent les éléments. Un chemin depuis Mong Ngoi permet de rejoindre le village de Bannaka qui se distingue par ses maisons en bambou sur pilotis de l’ethnie khamu.

UN DÎNER AU DIEN SABAY

Cette adresse de Luang Prabang est enchanteresse. Enserré par une enclave végétale, le restaurant a investi une presqu’île de la rivière Nam Khan. Relié par un pont de bambou en saison sèche et par barque pendant les crues, il semble éloigné de l’agitation citadine. Pavillons de bois et terrasses intimes s’ouvrent sur des pans de jardins luxuriants de bambous. Fondue laotienne, BBQ aux saveurs locales, carte traditionnelle raffinée et produits savoureux sont au menu.

Retour haut