A goûter, siroter...

22/09/2014

À BOIRE…

De la Beer Lao, une bière brassée à Vientiane, et particulièrement répandue.

À dose homéopathique, le lao-lao, un alcool de riz fabriqué de manière artisanale. Les plus valeureux tenteront le lao kap ké mis en bouteille avec un gecko à l'intérieur !

Les délicieux jus de fruits (mangue, ananas, banane…) si le lieu est suffisamment bien tenu. 

À MANGER…

La cuisine laotienne s’inspire des cuisines thaïlandaise et vietnamienne. Elle s’en distingue toutefois par une surabondance de plantes aromatiques et d’épices. Le pho (Vietnam) et la soupe tom yam (Thaïlande) sont très courants sur les cartes des restaurants. Les recettes traditionnelles du Laos occupent curieusement une place plus discrète mais vous n’aurez aucun mal à trouver la célèbre salade de papaye verte et des mok (farcis de viandes et poissons cuits dans une papillote de feuille de bananier). Le riz gluant (khao niao) est la base à partir de laquelle les cuisines des régions composent avec leurs ingrédients locaux.

Le lap, réservé autrefois aux cérémonies, est une salade agrémentée d’un haché de viande ou de poisson parfumé aux herbes.

Le Lor Lam est une spécialité de Luang Prabang. Cette soupe est réalisée avec des aubergines, des champignons et de la poule sauvage. Elle se reconnaît à son parfum d’aneth.

BIZARRE, BIZARRE…

Le Laos ne manque pas de choses bizarres à manger : algues séchées du Mékong, peau de buffle séchée, œufs de fourmis, ragoût de porc-épic… 

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.