Nos coups de cœur autour des cirques et du volcan

31/05/2014

LE SENTIER DE BÉBOUR-BÉLOUVE 

Ce grand classique de la randonnée, de niveau facile, ménage ses effets. Par paliers successifs, il permet de découvrir plusieurs types de végétation dont la nature est déterminée par l’altitude. Des sentiers botaniques vous initient aux secrets de la forêt primaire, vous invitent à découvrir l’infinie variété des végétaux, leur origine, leur biotope et les oiseaux qui y nichent dont la délicate hirondelle salangane.

LE PITON DES NEIGES  

Né il y a 5 millions d’années, le Piton des Neiges a surgi de l’océan il y a moins de 3 millions d’années pour donner naissance à La Réunion. Ce géant aujourd’hui endormi aurait alors atteint l’altitude de 4 500 mètres. Couvert d’une neige éphémère quand l’hiver austral est particulièrement rude, le plus haut sommet de l’océan Indien (3 071 m) se gagne par un chemin de crêtes splendide. On part avant l’aube pour éviter la chaleur et surtout, pour profiter d’un panorama époustouflant embrassant toute l’île au moment du lever du soleil.

LE GRAND-BRÛLÉ  

De Saint-Philippe à Sainte-Rose, le paysage est marqué par les colères du volcan. D’éruption en éruption, les laves du Piton de la Fournaise se sont avancées dans l’océan créant de nouvelles terres appelées Grand-Brûlé. Le jardin volcanique de Saint-Philippe qui mène à la pointe de la Table, une plate-forme basaltique forgée par l’éruption de 1986, permet de bien comprendre le phénomène. Le sentier pédagogique débute au Puits arabe dont l’origine est indéterminée : héritage des premiers navigateurs arabes ou fabrication du XIXe siècle ? Face à la mer, à l’enclos Fouqué qui est le déversoir naturel des laves du volcan, se dresse le piton Kapor, né des coulées de 1998, l’une des éruptions les plus longues que l’île ait connue. La vision la plus spectaculaire résulte de l’éruption de 2007 où il fallut pendant plusieurs mois arroser les coulées coupant la route vers le sud.

LA RANDONNÉE DU GRAND BÉNARE 

Cette randonnée emblématique de la Réunion évolue durant 6h30 au milieu des plus beaux paysages de l’île. Après les forêts de tamarins, voici en altitude les ajoncs et les bruyères arborescentes, le maquis ras des climats rudes. De superbes points de vue sur le cirque de Mafate et Cilaos vous récompensent de vos efforts. Le sommet du Grand Bénare (2 896 m) qui signifie “ grand froid ” en malgache se gagne par le sentier des Remparts d’où le panorama sur le Piton des Neiges et le Gros Morne est exceptionnel. Vous y trouverez le lieu-dit “ La Glacière ”, une caverne naturelle en forme de fer à cheval dans laquelle furent creusés trois puits en pierre (1835). La glace prise dans les bassins était acheminée vers les agglomérations de la côte par les esclaves. 

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.