Le cirque de Mafate

03/06/2014

Sauvage et peu peuplé (à peine 800 habitants), le cirque de Mafate forme un univers à part, enclavé dans un enchevêtrement de gorges, de forêts, de vastes plateaux. Tantôt verdoyant et tantôt minéral, parfois âpre et stérile, il se montre toutefois souvent généreux et sur ses replats minuscules, brillent les toits de tôle des hameaux. Ce grand territoire sillonné par 180 km de sentiers est englobé dans le parc national de La Réunion. Cerné de remparts rocheux, accessible à pied uniquement, le cirque de Mafate est une large étendue percée par la rivière des Galets et ses affluents.

À Kerval, la forêt de tamarins semble plus proche des paysages du Saint-Graal que de la forêt tropicale ! Les arbres aux troncs noueux se couvrent de “ barbe de Saint-André ”, un lichen formant de longues chevelures emmêlées. La Nouvelle, le plus grand village de la région, abrite la seule école du plateau ouverte en 1948. Facile d’accès, le GR 1 s’élance au pied des masses vertigineuses du Grand Bénare et du Maïdo, évoluant dans une végétation de filaos avant de rejoindre Marla et le GR 2. Les scories rocheuses bordent la rivière des Galets que l’on franchit pour gagner le gouffre des Trois-Roches, baigné de cascades.

En dépit de son isolement, le cirque de Mafate a été peuplé dès la fin du XVIIIe siècle. Le plateau fut alors défriché par les colons, en opposition avec le Service national des forêts qui entendait protéger le site. Le compromis ne sera trouvé qu’à partir de 1960 avec une plus juste répartition des domaines agricoles et des terres protégées.

Désormais fortement attachés à leur environnement, les Mafatais ont développé un mode de vie respectueux des richesses naturelles. L’énergie solaire progresse, la récupération des eaux de pluie est systématique, et seul l’approvisionnement par hélicoptère pour les habitants est autorisé (pas de dépose touristique).

Le plus Comptoir des Voyages

Partir pour une rando jusqu’à La Nouvelle et Marla et passer deux nuits en gîte.

Nous on adore

Faire une pause mystique dans la forêt de tamarins envahis de lichen. 

Retour haut