09/12/2015

Les Hindous portent une affection particulière aux ruines d’Hampi, capitale de l’empire de Vijayanagar du XIVe au XVIe siècle. C’est ici qu’ont été façonnées les bases de l’unité culturelle hindoue, que le sanskrit a pris corps et ampleur, que les arts se sont le plus finement exprimés. Quand l’empire tombe sous les assauts arabes au cours de la bataille de Talikota en 1565, la cité est aussi grande que Rome. Son abandon reste aujourd’hui encore une blessure, car le saccage de la capitale et le démantèlement du dernier royaume hindou ne sont pas loin de là, tombés dans l’oubli. Bien plus qu’un champ de ruines, Hampi incarne l’identité indienne, son génie, sa créativité et son syncrétisme. Les Indiens font revivre ce cœur fondateur à chaque occasion, celle d’une visite, d’un festival ou d’une cérémonie.
Le site recèle des merveilles architecturales et sculpturales, témoigne d’une conception sophistiquée de l’urbanisme et conserve un répertoire exceptionnel de statues et bas-reliefs. Il se divise en deux parties distinctes : la ville royale et la ville sacrée. Parmi les vestiges les plus remarquables, le temple de Vitthala consacré à Vishnu montre un style dravidien à son apogée. L’ensemble comprend outre le temple des mandapa, un sanctuaire, une large rue conçue pour le passage des chars, nantie d’un grand bazar, de puits et autres éléments urbains.
Dans la ville royale, les bains de la Reine, les stalles aux éléphants empruntent à l’architecture arabe. Partout les bas-reliefs, les statues vous emportent dans une histoire, créent un tableau énigmatique dont l’interprétation pourra vous prendre des heures. Soyez patients et ne soyez pas pressés !

Le plus Comptoir des Voyages

Participer au développement local en séjournant à l’Uramma House.

Nous on adore

Se régaler d’une crêpe au chocolat au Mango restaurant, à Hampi.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.