À goûter, siroter...

28/12/2015

À boire...

Des jus de fruits : orange, mangue, ananas, fruits de la passion… et du lait de coco glacé, le maduf. Le café et le thé, très corsés avec du lait, sont servis déjà sucrés. Les Tusker, Pilsner, White Cap et Castle raviront les amateurs de bière. Proche de la bière malgré son nom, le vin de palme (mnazi) est une version encore plus locale. Le Kenya produit du vin dans la région du lac Naivasha.

À manger…

La viande est très prisée des Kenyans : mouton, chèvre, bœuf… Elle se mange en ragoût (karanga) ou en brochette (mishakiki), toujours bien cuite. Pour l’accompagner, l’ugali est un grand classique. C’est une boule de pâte de maïs ou de mil cuite à l'eau, peu relevée, qui accompagne la viande et/ou les légumes. Le plat national est le nyama choma, une grillade de viande marinée. Côté douceur les mandaazis sont des beignets, appréciés surtout le matin.

Bizarre, bizarre...

Ne pas se fier à la couleur verte de l’irio kikuyu due à la présence de feuilles de bananier dans la cuisson. Il s’agit d’une spécialité très nourrissante et plutôt savoureuse à base de pois, de pommes de terre et de maïs. Les Kenyans sont également friands de viandes en tout genre comme l’autruche, le crocodile ou le dromadaire.

Retour haut