11/10/2014

On pénètre dans la ville antique de Pétra par le Siq, un profond canyon creusé dans le massif de grès par le wadi Musa, aujourd'hui asséché. À son extrémité, le Khazneh ou Trésor veille telle une sentinelle vieille de plus de 2000 ans. On admire la façade hellénistique d'une grande finesse de ce monument funéraire qui donne le ton, car le vaste cirque de la cité antique est peuplé de tombeaux somptuaires tous creusés à flanc de falaises (rue des Façades).

Les tombes royales (tombeau à l’Urne, tombeau de la Soie) rivalisent d’ornements sculptés. Plus rares sont les témoins séculaires de la ville basse ayant survécu aux vicissitudes de l’histoire et de l'érosion. Ils n’en sont pas moins remarquables : un grand théâtre d'époque romaine  (3 000 places) et des maisons modestes.

Les “hauts lieux”, perchés sur les promontoires, accueillent d’autres tombes et des sites sacrificiels. Outre qu’ils dominent un paysage renversant de beauté, ils conservent des autels (Al-Madbah) et le tombeau d’un roi nabatéen (Ad-Deir – iiie siècle av. J.-C.).

Fondée au vie siècle av. J.-C. par le peuple nomade des Nabatéens, Pétra fut un carrefour essentiel des routes commerciales de l’Orient. Soies, épices, encens, cultures et savoirs ont transité dans cet immense caravansérail.

Investie au franchissement de l’ère chrétienne par les Romains qui la magnifieront, elle fut un temps byzantine bien que gravement endommagée par les tremblements de terre de 363 et 551. Cité préservée des invasions par le mutisme des Bédouins, elle ne fut redécouverte qu’en 1812.

Depuis, Pétra vit au rythme de ses visiteurs qui se pressent entre mars et mai. À cette époque, la nature resplendit de la floraison des lauriers-roses, les widyan (rivières) bruissent de flots clairs se déversant dans des piscines naturelles.

À l’automne, la cité moins fréquentée devient plus fréquentable, avant de s’apaiser en hiver qui promet une rencontre plus personnelle avec ces lieux magiques.

Le plus Comptoir des Voyages

Passer la nuit sous une tente bédouine posée à deux pas du site.  

Nous on adore

Admirer le changement de couleurs de la roche en fonction de la lumière du soleil.  

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.