Où partir en Jordanie ?

Partir en Jordanie, c’est un peu comme aller découvrir un des berceaux de l’humanité, un carrefour de croyances et de cultures. Au nord de la Jordanie, les cités nabatéennes, puis grecques et romaines, telles que Jerash, racontent une partie de l’histoire antique du pays dans un paysage de contrées riches et fertiles de la vallée du Jourdain. Une vallée symbolique puisqu’elle marque aussi la naissance de la chrétienté. Autres découvertes à faire dans le nord de la Jordanie : la route des rois, bordée de ce qu’on appelle les châteaux du désert, ainsi que la réserve d’Ajlun au nord d’Amman dont les massifs forestiers méditerranéens et les nombreuses espèces animales raviront les amoureux de nature.

« Voir Pétra et mourir »… La fameuse citation en dit long sur la beauté de la cité antique datant du VIe siècle avant J.C. Créée par les Nabatéens, Pétra fut un véritable carrefour des routes commerciales orientales. Embellie par les Grecs puis par les Romains, elle est composée de la ville basse et des hauts lieux où les tombes royales côtoient des théâtres antiques. En bas, l’arrivée au Trésor (ou Khazneh), le tombeau le plus célèbre de Pétra, après une marche dans les gorges d’un canyon est tout simplement magique.

Outre Pétra, le sud de la Jordanie offre d’autres richesses tels que la réserve de biosphère de Dana caractérisée par des paysages et une nature variés et étonnants : falaises de grès, massifs montagneux, gorges fertiles… Plus au sud encore, le wadi Rum est le désert le plus connu de Jordanie et peut-être aussi du monde, non seulement grâce à sa beauté, ses rochers de grès, ses cavernes, ses arches naturelles mais aussi grâce aux aventures de l’officier britannique Lawrence d’Arabie.

Au cœur du pays, la mer Morte, que la Jordanie partage avec Israël et la Palestine, est une destination unique au monde puisque son niveau se situe à plus de 400 m en-dessous du niveau des autres mers du monde. Ses côtes ocre et rocheuses sont presque lunaires. Alimentée par l’eau douce du Jourdain, la mer Morte a pourtant un taux de salinité très élevé qui empêche toute vie de s’y développer.

Pétra et le sud de la Jordanie

Avec ses 308 km2 de superficie, la réserve de biosphère de Dana est 23 fois plus étendue que celle d’Aljun ! Inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco, ses paysages sont incroyablement variés : des…

Autour de la mer Morte

La mer Morte est emblématique de la Jordanie. Il s’agit d’une véritable curiosité mondiale puisqu’elle stagne à 408 m en-dessous du niveau des autres mers et qu’elle est… morte. Son fort taux de…

Retour haut